Հաղարծնի վանք

( Haghartsine (monastère) )

Le monastère de Haghartsine ou Haghardzine (en arménien Հաղարծին) est un monastère arménien situé dans le marz de Tavush, non loin de la localité du même nom, sur le territoire de la communauté rurale de Teghut. Il se dresse dans une petite vallée boisée reliée à celle de l'Aghstev, au nord-est de l'Arménie.

Un premier monastère est fondé au Xe - XIe siècle mais est saccagé lors des invasions seldjoukides. Il est refondé à la fin du XIIe siècle par le poète, musicien et musicologue Khatchatour Taronetsi, qui y établit une école de musique. Haghartsine se développe ensuite pendant le XIII...Lire la suite

Le monastère de Haghartsine ou Haghardzine (en arménien Հաղարծին) est un monastère arménien situé dans le marz de Tavush, non loin de la localité du même nom, sur le territoire de la communauté rurale de Teghut. Il se dresse dans une petite vallée boisée reliée à celle de l'Aghstev, au nord-est de l'Arménie.

Un premier monastère est fondé au Xe - XIe siècle mais est saccagé lors des invasions seldjoukides. Il est refondé à la fin du XIIe siècle par le poète, musicien et musicologue Khatchatour Taronetsi, qui y établit une école de musique. Haghartsine se développe ensuite pendant le XIIIe siècle, malgré une interruption pendant les invasions mongoles, et reste occupé jusqu'à la soviétisation du pays en 1920. Il est restitué à l'Église apostolique arménienne après l'indépendance et fait depuis 2008 l'objet d'une restauration en profondeur.

Les principaux bâtiments du monastère sont Sourp Grigor (« Saint-Grégoire », Xe siècle) et son gavit (1213), Sourp Stepannos (« Saint-Étienne », 1244), Sourp Astvatsatsine (« Sainte-Mère-de-Dieu », 1281) et le réfectoire (1248).

Le monastère est attesté dès le Xe - XIe siècle[1] et est probablement relié aux souverains du royaume de Lorri, les Kiourikides, des cadets bagratides : les fondations d'un mausolée abritant les tombes de trois d'entre eux ont été retrouvées sur les lieux[2]. Ce premier établissement est cependant sérieusement endommagé lors des invasions seldjoukides du XIe siècle[3].

 État des lieux en février 2009.

Haghartsin est refondé en 1184 par le poète, musicien et musicologue Khatchatour Taronetsi, avec l'aide du roi Georges III de Géorgie, qui lui accorde son estime[4], et des princes Zakarian[2]. Khatchatour y fonde une école de musique[5], qui produit notamment un nouveau système de notation pour la liturgie arménienne[3]. Les travaux de construction sont provisoirement arrêtés lors des invasions mongoles de la première moitié du XIIIe siècle, avant de reprendre[2].

Le monastère se maintient au fil des siècles et est restauré en 1671 et en 1681[6]. Il est toutefois abandonné peu après la soviétisation du pays en 1920[5]. En 1974, ses toitures sont refaites[2], et après l'indépendance, il est restitué à l'Église apostolique arménienne, qui y établit un prêtre en permanence[5].

En 2006, le site reçoit un visiteur, l'émir de Charjah Sultan bin Mohammed al-Qasimi, qui est impressionné par Haghartsine ; cette visite mène à la conclusion de deux accords au début 2008 prévoyant la rénovation en profondeur du monastère sous la supervision du catholicossat d'Etchmiadzin et sur financement du Hayastan All Armenian Fund, en grande partie grâce à une donation de l'émir[7],[8]. Ces travaux ont débuté en avril 2008[9].

Durand, Rapti et Giovannoni 2007, p. 145. ↑ a b c et d Erreur de référence : Balise <ref> incorrecte : aucun texte n’a été fourni pour les références nommées arts 533 ↑ a et b (en) Nicholas Holding, Armenia and Nagorno-Karabagh, Bradt Travel Guides, 2006 (ISBN 978-1841621630), p. 178. Erreur de référence : Balise <ref> incorrecte : aucun texte n’a été fourni pour les références nommées kiesling ↑ a b et c Erreur de référence : Balise <ref> incorrecte : aucun texte n’a été fourni pour les références nommées Mavian 143 Durand, Rapti et Giovannoni 2007, p. 369. (en) « Armenia Fund Will Upgrade Haghartsin Monastery With Donation from HH the Ruler of Sharjah », sur Hayastan All Armenian Fund, 19 mars 2008 (consulté le 13 septembre 2009). (en) « His Holiness Karekin II meets with Sheikh of Sharjah », sur Mother See of Holy Etchmiadzin, 26 novembre 2008 (consulté le 13 septembre 2009). (en) « Hayastan All-Armenian Fund », sur Hayastan All Armenian Fund, 17 juillet 2008 (consulté le 13 septembre 2009).
Photographies by:
Statistics: Position
3914
Statistics: Rank
29609

Ajouter un commentaire

CAPTCHA
Sécurité
735681492Cliquez/appuyez sur cette séquence : 7481
Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.

Google street view

Où pouvez-vous dormir près de Haghartsine (monastère) ?

Booking.com
522.096 visites au total, 9.230 Points d'interêts, 405 Destinations, 181 visites aujourd'hui.