ព្រះបរមរាជវាំង

( Palais royal de Phnom Penh )

Le palais royal de Phnom Penh, au Cambodge (en khmer ព្រះបរមរាជវាំង, appelé familièrement រាជវាំង), est un complexe de bâtiments qui sert de résidence au roi du Cambodge.

Son nom complet en khmer est Preah Barum Reachea Veang Chaktomuk (ព្រះបរមរាជវាំងចតុមុខ). Les rois du Cambodge l'occupent depuis sa construction en 1860, avec une période d'absence, lorsque le pays est entré en crise pendant et après la période des Khmers rouges.

Le palais a été construit après que le roi Norodom Ier eut déménagé la capitale royale d'Oudong à Phnom Penh au milieu du XIXe siècle. Il a été construit par étapes sur les restes d'une vieille citadelle appelée Banteay Kev (បន្ទាយកែវ). Il est orienté vers l'Est et situé sur la rive occidentale du Tonlé Sap et du Mékong, à un endroit appelé Chak...Lire la suite

Le palais royal de Phnom Penh, au Cambodge (en khmer ព្រះបរមរាជវាំង, appelé familièrement រាជវាំង), est un complexe de bâtiments qui sert de résidence au roi du Cambodge.

Son nom complet en khmer est Preah Barum Reachea Veang Chaktomuk (ព្រះបរមរាជវាំងចតុមុខ). Les rois du Cambodge l'occupent depuis sa construction en 1860, avec une période d'absence, lorsque le pays est entré en crise pendant et après la période des Khmers rouges.

Le palais a été construit après que le roi Norodom Ier eut déménagé la capitale royale d'Oudong à Phnom Penh au milieu du XIXe siècle. Il a été construit par étapes sur les restes d'une vieille citadelle appelée Banteay Kev (បន្ទាយកែវ). Il est orienté vers l'Est et situé sur la rive occidentale du Tonlé Sap et du Mékong, à un endroit appelé Chaktokmuk (une allusion au dieu Brahma), où le Mékong se divise en deux, ce qui forme les quatre bras.

 La première salle du trône, aujourd'hui disparue (avant 1910). La Pagode d'argent.

L'installation du palais royal à Phnom Penh en 1866 est un événement relativement récent dans l'histoire du Cambodge. Auparavant, le siège du pouvoir khmer se trouvait près d'Angkor au nord du Tonlé Sap (de 802 jusqu'au début du XVe siècle). Il quitta Angkor détruite par le Siam, pour s'installer d'abord à Phnom Penh, qui à l'époque se nommait Krong Chatomok Mongkol Serei (khmer : ក្រុងចតុមុខ សិរីមង្គល), en 1434 (ou 1446), puis déménagea en 1494 pour Basan, et plus tard pour Longvek puis Oudong. La capitale ne revint à Phnom Penh qu'au XIXe siècle. Il n'y a pas de trace ou de restes d'un palais royal dans cette ville avant cette date.

En 1813, le roi Ang Chan II (1796-1834) construisit Banteay Kev (la Citadelle de Cristal) sur le site de l'actuel palais royal, mais il y est resté peu de temps avant de déménager à Oudong. Banteay Kev a été brûlé en 1834 lorsque l'armée siamoise sur le recul a rasé Phnom Penh. Ce n'est qu'après la mise en œuvre du protectorat français du Cambodge en 1863 que la capitale a été déplacée d'Oudong à Phnom Penh, et que le palais royal actuel a été construit.

 Le pavillon Napoléon, aujourd'hui fermé pour restauration.

Quand le roi Norodom Ier (1860-1904) a signé un traité de protection avec la France en 1863, la capitale de Cambodge était encore à Oudong, environ 45 kilomètres au nord-ouest de Phnom Penh. Le premier palais royal édifié à l'emplacement actuel a été conçu par l'architecte Neak Okhna Mak Tepnimith et construit par le protectorat français en 1866 ; la ville devint la capitale officielle du Cambodge l'année suivante. Au cours de la décennie suivante, plusieurs bâtiments y ont été ajoutés, dont beaucoup ont été démolis depuis et remplacés, y compris un début de pavillon Chanchhaya et une salle du trône (1870). La cour royale a été installée de manière permanente dans le nouveau palais royal en 1871 et les murs qui entourent les édifices ont été érigés en 1873. La plupart des bâtiments du palais royal, en particulier de cette période, ont été construits dans le style traditionnel khmer, mais en intégrant d'importantes caractéristiques européennes. L'une des structures les plus étonnantes de cette période est le pavillon Napoléon en métal, un cadeau de la France en 1876 (fermé à cause de sa mauvaise conservation).

 La salle du trône actuelle.

Le roi Sisowath (1904-1927) a fait plusieurs contributions importantes à l'actuel palais royal, ajoutant la salle Phochani en 1907 (inaugurée en 1912), puis de 1913 à 1919 faisant démolir plusieurs bâtiments anciens et remplacer et agrandir le vieux Pavillon Chanchhaya ainsi que la salle du Trône. Ces bâtiments utilisent l'art traditionnel khmer, même si certains éléments européens subsistent. Dans les années 1930, sous le roi Monivong, un ajout de la chapelle royale Vihear Suor (1930) a été construit. L'ancienne résidence royale a été démolie et reconstruite sous le nom de palais Khémarin (1931) ; elle sert maintenant de résidence royale. Les seuls autres ajouts importants depuis cette date ont été celui en 1956 du Bopha Villa Kantha pour accueillir des personnes étrangères et la construction de 1953 de la Chan Damnak, initialement installée dans la maison du Haut Conseil du Trône.

Photographies by:
Statistics: Position
4026
Statistics: Rank
27567

Ajouter un commentaire

CAPTCHA
Sécurité
512978364Cliquez/appuyez sur cette séquence : 1574
Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.

Google street view

Où pouvez-vous dormir près de Palais royal de Phnom Penh ?

Booking.com
573.928 visites au total, 9.238 Points d'interêts, 405 Destinations, 466 visites aujourd'hui.