Contexte de Bangkok

Bangkok (en thaï : กรุงเทพฯ, Krung Thep, « Cité des anges » ou บางกอก), officiellement Krung Thep Maha Nakhon depuis 2022, est la capitale de la Thaïlande. La ville a également le statut de province. Les Thaïlandais l'appellent communément et plus simplement Khrung Thep.

La ville occupe une superficie de 1 569 km2 dans le delta du fleuve Chao Phraya en Thaïlande centrale et son nombre d’habitants est supérieur à 9 millions, plus de 15 millions de personnes habitent l’aire métropolitaine de la capitale, soit plus que tous les autres centres urbains du pays.

Les racines de Bangkok remontent à un petit comptoir commercial créé durant le royaume d'Ayutthaya au XVe sièc...Lire la suite

Bangkok (en thaï : กรุงเทพฯ, Krung Thep, « Cité des anges » ou บางกอก), officiellement Krung Thep Maha Nakhon depuis 2022, est la capitale de la Thaïlande. La ville a également le statut de province. Les Thaïlandais l'appellent communément et plus simplement Khrung Thep.

La ville occupe une superficie de 1 569 km2 dans le delta du fleuve Chao Phraya en Thaïlande centrale et son nombre d’habitants est supérieur à 9 millions, plus de 15 millions de personnes habitent l’aire métropolitaine de la capitale, soit plus que tous les autres centres urbains du pays.

Les racines de Bangkok remontent à un petit comptoir commercial créé durant le royaume d'Ayutthaya au XVe siècle au bord du fleuve Chao Phraya qui prend de l’importance avant de devenir le site d’une première capitale, Thonburi, en 1768. Mais la date officielle de sa fondation par Rama Ier, premier roi de la dynastie Chakri, est le , sur l’autre rive du fleuve. Bangkok s’inscrit au XIXe siècle au cœur du mouvement de modernisation du royaume de Siam, alors que le pays subit la pression des nations colonisatrices européennes. La ville est ensuite au XXe siècle le théâtre de l’évolution politique de la Thaïlande, notamment avec l’abolition de la monarchie absolue, l’adoption d’une constitution, et plusieurs soubresauts politiques parfois violents. La ville a connu une formidable croissance à partir des années 1960 et exerce aujourd’hui une influence centrale sur la vie politique, économique, culturelle, universitaire et médiatique de la Thaïlande.

Le boom économique asiatique des années 1980 et 1990 a amené beaucoup d’entreprises multinationales à installer leur siège régional à Bangkok. La ville est un important pôle d’affaires. C’est également une plateforme internationale pour les transports et la santé, tout comme pour les arts, la mode, les spectacles et le tourisme. Bangkok fait partie des villes les plus visitées au monde.

Plus à propos Bangkok

Population, Area & Driving side
  • Population 5676648
  • Zone 1568
Historique
  • Bangkok (aujourd’hui le quartier de Thonburi) était un village situé sur la rive ouest du fleuve Chao Phraya. Il fut occupé par les troupes françaises le 16 octobre 1687[1], puis cédé officiellement par traité le 1er décembre par le roi d’Ayutthaya Narai. Cependant, durant son agonie, en juin 1688, son successeur Phetracha fit le siège de la forteresse de Bangkok, réussissant à les en expulser en novembre (siège de Bangkok).

    ...Lire la suite

    Bangkok (aujourd’hui le quartier de Thonburi) était un village situé sur la rive ouest du fleuve Chao Phraya. Il fut occupé par les troupes françaises le 16 octobre 1687[1], puis cédé officiellement par traité le 1er décembre par le roi d’Ayutthaya Narai. Cependant, durant son agonie, en juin 1688, son successeur Phetracha fit le siège de la forteresse de Bangkok, réussissant à les en expulser en novembre (siège de Bangkok).

     
    Palais royal entre 1870 et 1900

    Après la destruction par les Birmans de la capitale Ayutthaya en 1767, le général Taksin, devenu roi, se replia en aval beaucoup plus au sud près de l'embouchure du Chao Phraya sur le site de Thonburi et décida d’y fonder la nouvelle capitale. Taksin fut déclaré fou et renversé par un coup d’État. Il fut exécuté le 6 avril 1782 et remplacé par le général Chakri qui, sous le nom de Phra Yot Fa, devint le premier roi de la nouvelle dynastie Chakri, qui règne encore aujourd’hui. Phra Yot Fa reçut à titre posthume le nom de « Rama Ier » de son successeur Rama III dans le cadre du système d’appellation royale utilisé aujourd’hui. Il décida, pour des raisons de défense, de transférer la capitale sur la rive gauche à Bangkok et commença des constructions fortifiées, aujourd’hui le Grand Palais (Palais royal). Le 6 avril 1782 est retenu comme date de fondation de la ville-capitale Krungthep (Bangkok)[2].

     
    Un khlong au pied du Wat Saket au XIXe siècle, vers 1850

    Le nom de Bangkok est utilisé par les Thaïlandais dans les documents officiels en anglais[3], mais le nom qui est utilisé dans le documents officiels en thaï est กรุงเทพมหานคร (Krungthep Mahanakhon).

     
    Maisons sur pilotis, maisons flottantes et bateaux en 1905 à Bangkok

    De 1782 aux années 1850, l'essentiel de la surface actuelle de la ville était couverte de champs, de rizières et de khlongs ou klongs (canaux). Bangkok était une ville flottante : hormis les palais et les pagodes, il n'y avait quasiment pas de maisons construites sur la terre ferme ; la ville était principalement concentrée sur le fleuve et les canaux, sur des maisons flottantes ; ainsi, on comptait par exemple jusqu'à quatre rangées de maisons flottantes de chaque côté du fleuve.

     
    Plan de Bangkok en 1914

    Bangkok était alors surnommée "La Venise de l'Orient".

     
    Une rue pavée, New Road en 1908 et compartiments chinois
     
    New Road (Charoen Krung) en 1910-1920 et compartiments chinois

    À partir des années 1850, Bangkok s'ouvre largement aux étrangers : ceux-ci construisent sur la terre ferme des bâtiments coloniaux comme l'ambassade de France (1857) ou l'hôtel Oriental (1876)... et certains quartiers que nous connaissons aujourd'hui surgissent eux aussi de terre : les principales artères du quartier chinois (Sampeng, Yaowarat), le quartier de Silom... La première vraie rue pavée est tracée en 1861 : c'est Charoen Krung appelée "New Road".

     
    Tramway en 1912
     
    Compartiments chinois dans les années 1950

    Au début du XXe siècle, la population de Bangkok est de 500 000 à 600 000 habitants. Ils se déplacent essentiellement à pied ou en bateau ou en calèche et utilisent aussi comme transport en commun le tramway électrique (construit en 1903). La voiture est quasi-inexistante : en 1908, on ne totalisait qu'environ 300 automobiles. Des années 1920 à 1950-1960, l'habitat est principalement constitué des fameux "compartiments chinois" (en anglais : shophouse) de deux, trois ou quatre niveaux : boutique sur la rue, entrepôt et séjour à l'arrière ; et appartements dans les étages supérieurs[4].

     
    Bangkok, ses immeubles et ses voitures dans les années 1950

    Après la seconde guerre mondiale, à partir des années 1950, la capitale se peuple massivement et s'étend. On construit des immeubles et les canaux sont progressivement comblés pour y construire à la place des rues. Le tramway est définitivement abandonné en 1965 pour faire place à l'ère du tout voiture.

    Dans les années 1970-1980 émerge de la société une classe moyenne qui va vivre en banlieue dans des lotissements de maisonnettes avec jardinets, toutes construites sur le même modèle en dizaines, centaines voire milliers d'exemplaires ; et on construit aussi des HLM pour reloger la population des bidons-villes.

    Dans les années 1980 apparaissent les condominiums, logements de luxe pour les étrangers et les premiers gratte-ciel pour les bureaux[5].

     
    Vue de nuit, les lumières de la ville sur la mégapole Bangkok et ses gratte-ciel en 2009.
    Michel Jacq-Hergoualc'h, Étude historique et critique du journal du voyage de Siam de Cébéret, Éditions L'Harmattan, 1992 (ISBN 978-2-296-26817-3, présentation en ligne). 'Le 6 avril, jour de la dynastie Chakri", Thaïlande-fr.com, consulté le 7/05/2014. (en) « Bangkok », sur www.bangkok.go.th (consulté le 23 septembre 2017). Jean Baffie et Thanida Boonwanno, Dictionnaire insolite de la Thaïlande, Cosmopole éditions, 2012, 160 p., Cosmopole éditions, 2012, 160 p. (ISBN 978-2-84630-084-1), COMPARTIMENTS CHINOIS pages 40 et 41 Marthe Deschamps, « De Bang Makok à Bangkok », Gavroche Thaïlande, no 108,‎ mai 2003, p. 10 à 12 (lire en ligne [PDF])
    Lire moins

Où pouvez-vous dormir près de Bangkok ?

Booking.com
520.918 visites au total, 9.230 Points d'interêts, 405 Destinations, 2.005 visites aujourd'hui.