Université de Coimbra

Universidade de Coimbra

( Université de Coimbra )

L'université de Coimbra ou université de Coïmbre (en portugais Universidade de Coimbra) est une université portugaise publique située à Coimbra, Portugal. C'est une des plus anciennes universités en exercice en Europe et dans le monde, la plus ancienne du pays, et un des plus importants organismes de recherche et d'enseignement supérieur du Portugal. Seul pôle universitaire de grande envergure du pays jusqu'au XXe siècle, elle a été fréquentée par un nombre exceptionnel de chercheurs, de scientifiques, d'écrivains et d'hommes politiques au fil des siècles.

Son histoire remonte au siècle qui suit la fondation de la nation portugaise, le , quand a été signé à Leiria par le roi Denis Ier de Portugal le document Scientiae thes...Lire la suite

L'université de Coimbra ou université de Coïmbre (en portugais Universidade de Coimbra) est une université portugaise publique située à Coimbra, Portugal. C'est une des plus anciennes universités en exercice en Europe et dans le monde, la plus ancienne du pays, et un des plus importants organismes de recherche et d'enseignement supérieur du Portugal. Seul pôle universitaire de grande envergure du pays jusqu'au XXe siècle, elle a été fréquentée par un nombre exceptionnel de chercheurs, de scientifiques, d'écrivains et d'hommes politiques au fil des siècles.

Son histoire remonte au siècle qui suit la fondation de la nation portugaise, le , quand a été signé à Leiria par le roi Denis Ier de Portugal le document Scientiae thesaurus mirabilis, qui crée l'université et demande au pape la confirmation, donnée le 9 août de la même année.

L'université offre un total de 330 formations couvrant un vaste champ de connaissances, dont 35 licences, 111 masters, 12 masters intégrés, 69 doctorats et 103 certificats.

L'université de Coimbra comprend plus de 25 000 étudiants et abrite près de 21 % d'étudiants internationaux. Elle participe aux échanges universitaires européens du Réseau d'Utrecht et du Groupe de Coïmbre.

Emplacement

L’université est fondée en 1290 par le roi Denis 1er. Elle est tout d’abord implantée à Lisbonne sous le nom de Studium Generale (Estudo Geral). Scientiae thesaurus mirabilis, la charte royale annonçant l’institution de l’université est datée du 1er mars de cette année[1]. La bulle du pape Nicolas IV, datée du 9 août 1290, reconnaît l’Estudo Geral, avec les facultés d’art, droit canonique, droit civil et médecine, réservant la théologie aux couvents dominicains et franciscains.

Installée à l’origine dans l’actuelle zone du Largo do Carmo à Lisbonne, l’université est transférée à Coimbra en 1308. Cette ville a déjà une tradition dans l’éducation, hébergeant l’école du monastère de Santa Cruz. L’université est alors installée au lieu-dit « Estudos velhos », qui correspond à l’endroit où se trouve de nos jours la bibliothèque.

En 1338, sous le règne de Alphonse IV, elle est réinstallée à Lisbonne, d’où elle retournera en 1354, cette fois pour le centre de la ville qui est à cette époque en pleine expansion. En 1377, sous le règne de Ferdinand Ier, elle est de nouveau transférée à Lisbonne, où elle restera pour un siècle et demi. C’est probablement de cette époque – autour de 1380 – que date l’autorisation d’enseigner la théologie.

En 1537, durant le règne de Jean III, l’université s’établit définitivement à Coimbra, où elle est installée dans le palais de l’Alcaçova. Ce roi entend y faire entrer les idées neuves nées en Italie au siècle précédent. Il crée des bourses pour que les Portugais puissent étudier à l'étranger, et nomme l'érudit André de Gouveia, jusque-là actif à Paris, principal du Collège des Arts et des Humanités qu'il a fondé (1547). Ce dernier fait venir à son tour de nombreux professeurs, parmi lesquels Élie Vinet (théologie), Pedro Nunes (mathématiques), et Diogo de Teive (droit, grec ancien). Dès 1548, le collège comprend 1 200 élèves. Tandis que les enseignants et la bibliothèque sont transférés de Lisbonne à Coïmbre, des collèges universitaires sont créés (ils seront abolis au XIXe siècle)[2]. Le long de la rue de Sofia (Sofia, mot grec pour sagesse et science) on trouvait sept de ces collèges et leurs églises[3],[4] :

collège des Carmes (Colégio do Carmo), collège de la Grâce (Colégio da Graça), collège Saint-Pierre (Colégio de São Pedro), collège Saint-Thomas (Colégio de São Tomás), collège Saint-Bernard ou du Saint-Esprit (Colégio de São Bernardo), collège Saint-Bonaveture (Colégio de São Boaventura), collège des Arts (Real Colégio das Artes e Humanidades ou simplement Colégio das Artes) (1542-1837), ancien couvent Saint-Dominique (Convento de São Domingos),
Statut

L’université reçoit ses premiers statuts en 1309, sous le nom de Charta magna privilegiorum.

Les seconds statuts sont promulgués en 1431, sous le règne de D. João I, avec des dispositions sur la fréquence, les examens, les grades, les frais et aussi sur le costume académique.

Sous le règne de Manuel Ier, en 1503, l’université reçoit ses troisièmes statuts, cette fois avec des considérations sur le recteur, les disciplines, les salaires des maîtres, les épreuves académiques et la cérémonie de remise du doctorat.

(pt) « Marcos históricos, séculos XIII a XVI », sur uc.pt (consulté le 19 septembre 2014). (pt) Gaveta com Saber : Colégios Universitários em Coimbra (pt) Governo de Portugal - Igespar : Rua da Sofia (pt) Sipa : Rua da Sofia, no seu conjunto
Photographies by:
Trishhhh - CC BY 2.0
Statistics: Position (field_position)
1327
Statistics: Rank (field_order)
1071

Ajouter un commentaire

Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.

Sécurité
845923176Cliquez/appuyez sur cette séquence : 8836

Google street view