Pəriqala

( Parigala )

Parigala (azerbaïdjanais : Pəriqala, littéralement Château des fées) est considéré comme l'un des trésors archéologiques les moins connus d'Azerbaïdjan et mystères historiques. Le site se compose d'une structure en brique calcaire de trois pièces avec une fenêtre, construite à 300 mètres sur le flanc d'une falaise dans les contreforts des montagnes du Caucase près du village de Chardaghlar dans le nord-ouest de l'Azerbaïdjan.

On pense que la structure a été construite pendant la période albanaise du Caucase, entre le IVe et le VIIIe siècle. Peu de visites, car il se trouve dans une partie reculée de l'Azerbaïdjan et nécessite beaucoup d'efforts pour y accéder. Le site comprend un escalier de quarante mètres renforcé de poutres en chêne ainsi qu'un passage couvert. Les guides locaux ont érigé une échelle pour accéder au site, ce qui nécessite une force considérable et des compétences d'alpinisme pour y accéder. Le site est en bon état, bien que l...Lire la suite

Parigala (azerbaïdjanais : Pəriqala, littéralement Château des fées) est considéré comme l'un des trésors archéologiques les moins connus d'Azerbaïdjan et mystères historiques. Le site se compose d'une structure en brique calcaire de trois pièces avec une fenêtre, construite à 300 mètres sur le flanc d'une falaise dans les contreforts des montagnes du Caucase près du village de Chardaghlar dans le nord-ouest de l'Azerbaïdjan.

On pense que la structure a été construite pendant la période albanaise du Caucase, entre le IVe et le VIIIe siècle. Peu de visites, car il se trouve dans une partie reculée de l'Azerbaïdjan et nécessite beaucoup d'efforts pour y accéder. Le site comprend un escalier de quarante mètres renforcé de poutres en chêne ainsi qu'un passage couvert. Les guides locaux ont érigé une échelle pour accéder au site, ce qui nécessite une force considérable et des compétences d'alpinisme pour y accéder. Le site est en bon état, bien que le haut de l'escalier ait été séparé du rocher, peut-être par un tremblement de terre. L'usure du calcaire suggère que la structure a été longtemps habitée.

Photographies by:
Interfase - CC BY-SA 4.0
Statistics: Position (field_position)
1300
Statistics: Rank (field_order)
1092

Ajouter un commentaire

Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.

Sécurité
692513748Cliquez/appuyez sur cette séquence : 9817

Google street view