La kasbah des Oudaya(s), ou Oudaïa(s) est un ancien camp militaire fortifié bâti au XIIe siècle à Rabat, capitale administrative du Maroc.

Ancien fief fortifié des Pirates et corsaires de Salé, on y trouve également un des premiers palais bâti par la dynastie royale actuelle des Alaouites. L'édifice est patrimoine mondial de l'Unesco depuis 2012

Origine

Son nom vient d'une tribu arabe Guich du Maroc: les Oudaya, qui fut déplacé de la ville de Fès vers Rabat[1].

Les Almoravides et les Almohades

La kasbah des Oudayas fut construite initialement au XIIe siècle par les Almoravides pour lutter contre les tribus berghouatas. Elle ne devient importante qu'avec les Almohades, qui en font un camp militaire, un ribat surplombant l'embouchure du fleuve Bouregreg et le nomment Mehdiya. La kasbah sert de base aux armées marocaines partant à la conquête de l'Andalousie, dirigées par la dynastie almohade.

La république du Bouregreg

En 1609, le roi Philippe III d’Espagne expulse près d’un million de morisques, 2 000 immigrants s’installent dans la kasbah. Les nouveaux venus se révoltent et deviennent indépendants. C’est la naissance de la république du Bouregreg ou république de Salé de 1621 à 1647. C'est essentiellement un repaire de corsaires et de pirates, qui viennent vendre leurs prisonniers chrétiens à proximité, au souk El Ghezel.

Le palais alaouite

La dynastie alaouite entreprend à son tour des travaux d'aménagement du site entre 1757 et 1789, puis entre 1790 et 1792[2]. La famille royale alaouite y fait construire un de ses premiers palais au Maroc.

La révolte des Oudaya contre le sultan  Plan des fortifications de la Kasbah des Oudayas

En 1833, la tribu Oudaya issue du Sahara est chassée des environs de Fès, la capitale du Maroc de l'époque, par le sultan Moulay Abderrahmane et déplacée vers les environs de Rabat, tandis que les chefs de la tribu sont logés à la Kasbah[3]. On lui donne définitivement le nom de kasbah des Oudayas ou kasbah des Oudaïas[3].

Collectif Ulysse, Fabuleux Maroc, Ulysse, 6 avril 2023 (ISBN 978-2-7658-7761-5, lire en ligne) Jamal HAJJAM, « Rabat : La Kasbah des Oudayas, noyau historique de la Capitale », sur L'Opinion Maroc - Actualité et Infos au Maroc et dans le monde. (consulté le 22 mai 2023) ↑ a et b Hammouche et Monqid 2022, p. 39.
Photographies by:
Ben Javelina from Austin Town, USA - CC BY-SA 2.0
Guillaumebnvl - CC BY-SA 4.0
Chago.ka - CC BY-SA 4.0
Robert Prazeres - CC BY-SA 4.0
Davide Cesare Veniani - CC BY-SA 3.0
Statistics: Position
3927
Statistics: Rank
28588

Ajouter un commentaire

CAPTCHA
Sécurité
641937852Cliquez/appuyez sur cette séquence : 7416
Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.

Google street view

Où pouvez-vous dormir près de Kasbah des Oudayas ?

Booking.com
523.148 visites au total, 9.230 Points d'interêts, 405 Destinations, 291 visites aujourd'hui.