Ruta del Cares

( Sentier du Cares )

Le sentier du Cares (Ruta del Cares ou Senda del Cares en espagnol, également appelé La garganta divina, « La gorge divine ») est un des sentiers de randonnée pédestre les plus connus, les plus spectaculaires et les plus prisés des pics d'Europe, montagnes espagnoles situées à cheval entre la province de León et le principauté des Asturies. Il sinue pendant 12 kilomètres (aller) le long de la gorge de la rivière Cares, entre la localité asturienne de Poncebos et le village très isolé de Caín de Valdeón dans la province de Léon. Une variante du sentier de randonnée consiste à continuer vers le sud jusqu'à la localité de Posada de Valdeón, village d'altitude de la province de León, ce qui représente un parcours total de 24 kilomètres (aller) depuis Poncebos.

Le sentier est à l’origine, au début du XXe siècle, un chemin de construction puis d’entretien d’un cana...Lire la suite

Le sentier du Cares (Ruta del Cares ou Senda del Cares en espagnol, également appelé La garganta divina, « La gorge divine ») est un des sentiers de randonnée pédestre les plus connus, les plus spectaculaires et les plus prisés des pics d'Europe, montagnes espagnoles situées à cheval entre la province de León et le principauté des Asturies. Il sinue pendant 12 kilomètres (aller) le long de la gorge de la rivière Cares, entre la localité asturienne de Poncebos et le village très isolé de Caín de Valdeón dans la province de Léon. Une variante du sentier de randonnée consiste à continuer vers le sud jusqu'à la localité de Posada de Valdeón, village d'altitude de la province de León, ce qui représente un parcours total de 24 kilomètres (aller) depuis Poncebos.

Le sentier est à l’origine, au début du XXe siècle, un chemin de construction puis d’entretien d’un canal de montagne parfois souterrain d’alimentation en eau de la centrale hydroélectrique de Poncebos.

Avant l'existence de ce sentier, l'unique communication entre les deux villages de Poncebos et Caín de Valdeón était une route de 100 km contournant toutes les montagnes avoisinantes. L'environnement géologique de la rivière et du sentier du Cares est fait de gorges très profondes, de précipices et de montagnes rocheuses abruptes inaccessibles et inhospitalières formant des pics (d'où le nom des pics d'Europe).

Le premier sentier du Cares a été creusé dans la roche entre 1915 et 1921, lors de la construction d'un large canal destiné à l'alimentation en eau de la centrale hydroélectrique de Camarmeña-Poncebos. C'était alors un sentier étroit destiné à l'entretien du canal. Puis le sentier a été élargi entre 1945 et 1950, offrant désormais sur une grande partie du parcours une largeur de plusieurs mètres. L'orographie inaccessible du cañon a fortement compliqué le travail de construction, qui a nécessité l'usage de dynamite et de cordes depuis lesquelles se suspendaient les ouvriers. Des 500 ouvriers qui ont participé aux travaux de construction du canal et du sentier, 11 sont morts dans des accidents du travail[1], notamment des chutes dans le vide[2].

En 2011, un pan de falaise s'est effondré[1] au niveau d'un tunnel du sentier, ce qui a entraîné la fermeture temporaire de celui-ci et la construction d'une passerelle au-dessus du vide pour franchir l'effondrement. Le chemin a ensuite été rouvert le 1er juillet 2012[1].

↑ a b et c « Senda del Cares (Picos de Europa) », sur topopyrenees.com (consulté le 8 février 2016) (es) Carlos Herrera, « Desde Caín a Abel », xlsemanal.com,‎ 21 septembre 2014 (lire en ligne, consulté le 17 août 2018)
Photographies by:
Statistics: Position
2465
Statistics: Rank
51050

Ajouter un commentaire

CAPTCHA
Sécurité
683714925Cliquez/appuyez sur cette séquence : 4778
Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.

Google street view

Où pouvez-vous dormir près de Sentier du Cares ?

Booking.com
573.918 visites au total, 9.238 Points d'interêts, 405 Destinations, 456 visites aujourd'hui.