Réserve mondiale de semences du Svalbard

La Réserve mondiale de semences du Svalbard (en norvégien : Svalbard globale frøhvelv ; en anglais : Svalbard Global Seed Vault, litt. « Chambre forte mondiale de graines du Svalbard »), est une chambre forte souterraine sur l'île norvégienne du Spitzberg destinée à conserver dans un lieu sécurisé des graines de toutes les cultures vivrières de la planète et ainsi de préserver la diversité génétique. Le projet a été réalisé par l'architecte Peter W. Søderman.

Ce site a été choisi parce que le climat et la géologie du Spitzberg se prêtent parfaitement à un tel projet de conservation et que les pays scandinaves sont fortement impliqués dans ce dernier. Creusée près de la petite ville de Longyearbyen (1 900 habitants) dans l'archipel arctique du Svalbard à environ 1 120 km du pôle Nord, cette chambre forte est gérée par ...Lire la suite

La Réserve mondiale de semences du Svalbard (en norvégien : Svalbard globale frøhvelv ; en anglais : Svalbard Global Seed Vault, litt. « Chambre forte mondiale de graines du Svalbard »), est une chambre forte souterraine sur l'île norvégienne du Spitzberg destinée à conserver dans un lieu sécurisé des graines de toutes les cultures vivrières de la planète et ainsi de préserver la diversité génétique. Le projet a été réalisé par l'architecte Peter W. Søderman.

Ce site a été choisi parce que le climat et la géologie du Spitzberg se prêtent parfaitement à un tel projet de conservation et que les pays scandinaves sont fortement impliqués dans ce dernier. Creusée près de la petite ville de Longyearbyen (1 900 habitants) dans l'archipel arctique du Svalbard à environ 1 120 km du pôle Nord, cette chambre forte est gérée par un accord tripartite entre le gouvernement norvégien, l'organisation internationale Global Crop Diversity Trust et la banque génétique nordique (une coopération des États scandinaves sous l'autorité du Conseil des ministres nordiques).

La première pierre a été posée le en présence des premiers ministres de Norvège, de Suède, de Finlande, du Danemark et d'Islande. L'inauguration officielle a eu lieu le .

Le , un deuxième bunker a été construit sur l'île de Spitzberg destiné à protéger des données telles que des textes, photos ou vidéos : l'Arctic World Archive.

En , la chambre forte a été inondée, le pergélisol ayant fondu sous l’effet du réchauffement climatique, sans pour autant endommager les réserves de graines,,.

La banque génétique nordique a stocké un germoplasme de plantes de Scandinavie au Svalbard depuis 1984 dans une mine de charbon abandonnée. La banque génétique nordique a ainsi entreposé plus de 10 000 échantillons de plus de 2 000 cultivars de 300 espèces différentes sur plusieurs années. En plus, une double sauvegarde avec un échange croisé d'échantillons de graines d'Afrique du Sud et avec celles de la collection scandinave a eu lieu pendant quelques années. Les deux collections, scandinave et africaine, seront transférées au Svalbard Global Seed Vault.

Photographies by:
Cierra Martin for Crop Trust - CC BY-SA 2.0
Statistics: Position
1537
Statistics: Rank
84743

Ajouter un commentaire

CAPTCHA
Sécurité
946538127Cliquez/appuyez sur cette séquence : 6161
Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.

Google street view

Où pouvez-vous dormir près de Réserve mondiale de semences du Svalbard ?

Booking.com
571.279 visites au total, 9.238 Points d'interêts, 405 Destinations, 407 visites aujourd'hui.