Canigó

( Pic du Canigou )

Le pic du Canigou (catalan : Pica del Canigó) est le plus haut sommet oriental de la chaîne des Pyrénées, sur le massif du Canigou. Il est situé dans le Conflent, département des Pyrénées-Orientales, et culmine à 2 784 mètres d'altitude.

Ce sommet célèbre chez les Catalans est aussi renommé pour héberger sur son massif l'abbaye Saint-Martin du Canigou (monestir de Sant Martí del Canigó), le prieuré de Serrabona et un ensemble de sentiers de grande randonnée.

Le pic du Canigou est le point culminant du massif du Canigou qui fait partie du réseau des Grands Sites de France.

Vers 1280 : première ascension attestée du Canigou par Pierre III d'Aragon, roi de la couronne d'Aragon (Pere III el Gran). Cette ascension est évoquée dans une chronique épique d'un moine italien du XIIIe siècle, Fra Salimbene. Il semble cependant que le monarque ne soit pas allé jusqu'au sommet du pic. En effet, le chroniqueur franciscain écrit que Pierre III vit au sommet un dragon sortant d'un lac. Cette indication pourrait correspondre au lieu-dit "Les Estanyols" (les étangs), environ 500 m en contrebas.

En 1834, le pyrénéiste Vincent de Chausenque tente l'ascension du Canigou. Il est guidé par M. Villanova, maire de Corsavy, commune située sur le versant sud-est du massif, et connu pour ses talents de montagnard et de chasseur d'isards[1]. Dans les années 1860, le pyrénéiste Henry Russell fait l'ascension de plusieurs sommets des Pyrénées-Orientales et effectue notamment l'aller-retour de Vernet-les-Bains au sommet du Canigou en dix heures. Il le compare à la ville anglaise de Manchester, car il n'a jamais pu profiter de la vue en raison de la présence continue de nuages[2].

Durant la Seconde Guerre mondiale, les scouts de la troupe Notre-Dame-la-Real, accompagnés de leur aumônier, partent de leurs locaux de Perpignan, afin de monter au pic du Canigou la croix forgée qui y trône toujours. Depuis lors, chaque année, les scouts de la Real gravissent le pic.

En 2002, à l'initiative du conseil général des Pyrénées-Orientales, le syndicat mixte Canigó Grand Site est créé, en tant que maître d'ouvrage de l'opération Grand Site. Ce syndicat mixte est composé du conseil général, des 37 communes du massif du Canigou (en Conflent et Vallespir), et de l'Office national des forêts. En 2011, il est désigné comme « site Natura 2000 massif du Canigou » par arrêté du 25 mars 2011[3].

Erreur de référence : Balise <ref> incorrecte : aucun texte n’a été fourni pour les références nommées gra Erreur de référence : Balise <ref> incorrecte : aucun texte n’a été fourni pour les références nommées phpc Journal officiel du 8 avril 2011.
Photographies by:
Statistics: Position
1655
Statistics: Rank
74533

Ajouter un commentaire

CAPTCHA
Sécurité
543612879Cliquez/appuyez sur cette séquence : 3434
Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.

Google street view

Où pouvez-vous dormir près de Pic du Canigou ?

Booking.com
524.058 visites au total, 9.230 Points d'interêts, 405 Destinations, 148 visites aujourd'hui.