Καπνικαρέα

( Église de la Panagía Kapnikaréa )

L’église de la Panagía Kapnikaréa (grec moderne : Εκκλησία της Παναγίας Καπνικαρέας), ou simplement Kapnikaréa (Καπνικαρέα), est un édifice byzantin du troisième quart du XIe siècle situé sur la rue Ermoú, dans le centre historique d'Athènes.

Dédiée à la Vierge et célébrant la Présentation de Marie au Temple, l'église est datée entre 1050 et 1075[1]. Elle fut potentiellement érigée à l'emplacement d'une précédente église byzantine, elle-même ayant pris place sur les ruines d'un temple en l'honneur d'Athéna ou de Déméter[2],[3].

L'édifice ne fut pas épargné par la guerre d'indépendance grecque, notamment les bombardements depuis l'Acropole lors du troisième siège d'Athènes en 1826, si bien que la chapelle sainte-Barbara fit l'objet d'une rénovation par Ioánnis Préntzas à la fin du conflit[4].

En 1834, les projets d'aménagement urbain de la nouvelle capitale de la Grèce, voulus par le roi Othon Ier et confiés à Leo von Klenze, prévoyaient la destruction de l'édifice dans le cadre du percement de la rue Ermoú. Le monument fut cependant sauvé de la démolition grâce à l'entremise du roi de Bavière, Louis Ier[1],[5] puis protégé par le roi Othon[5]. Après la destitution d'Othon près de trois décennies plus tard, l'église fut à nouveau menacée, en août 1863, par une décision du gouvernement provisoire (el) de Benizélos Roúfos, mais finalement sauvée par l'intervention des fidèles et du métropolite d'Athènes, Theófilos (el)[4].

Depuis 1931, l'église présente la particularité d'appartenir à l'université nationale et capodistrienne d'Athènes[6],[7],[1]. Ce changement de propriété occasionna des campagnes de restauration dans les années 1930, qui se succédèrent jusqu'en 1986[2].

↑ a b et c Nikolaos Gkioles 2006, p. 15. ↑ a et b Ioannis Kassaras et al. 2010, p. 2. (en) « Ministry of Culture and Sports | Kapnikarea », sur odysseus.culture.gr (consulté le 24 mars 2021). ↑ a et b Erreur de référence : Balise <ref> incorrecte : aucun texte n’a été fourni pour les références nommées :0 ↑ a et b (en) Effie Athanassopoulos, « Byzantine monuments and architectural "cleansing" in nineteenth-century Athens », dans Héritages de Byzance en Europe du Sud-Est à l’époque moderne et contemporaine, École française d’Athènes, 2021 (ISBN 978-2-86958-530-0, lire en ligne), p. 195–218, p. 218. (en) Andreas Georgopoulos, « 3D Geo: An alternative approach » (11e Conférence 3D Geoinfo, 20-21 octobre 2016, Athènes), ISPRS Annals of the Photogrammetry, Remote Sensing and Spatial Information Sciences, vol. IV-2/W1,‎ 2016, p. 99-106 (ISSN 2194-9042, lire en ligne), p. 102. (el) « Καπνικαρέα » [« Kapnikaréa »], sur uoa.gr (consulté le 24 mars 2021).
Photographies by:
Statistics: Position
4055
Statistics: Rank
27567

Ajouter un commentaire

CAPTCHA
Sécurité
693458271Cliquez/appuyez sur cette séquence : 1651
Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.

Google street view

Où pouvez-vous dormir près de Église de la Panagía Kapnikaréa ?

Booking.com
543.298 visites au total, 9.237 Points d'interêts, 405 Destinations, 419 visites aujourd'hui.