Contexte de Corée

La Corée est un pays d'Asie de l'Est divisé depuis 1945 en deux États souverains et antagonistes, la Corée du Nord et la Corée du Sud, qui revendiquent la représentation de l'ensemble de la Corée. Le territoire de la Corée a des frontières terrestres avec la Chine et la Russie, une frontière maritime avec le Japon, et trois façades maritimes sur la mer Jaune à l'ouest, le détroit de Corée au sud et la mer du Japon à l'est que les Coréens appellent mer de l'Est. Il occupe une superficie de 220 258 km2,. La Corée s'étend principalement sur la péninsule de Corée, entourée de nombreuses îles ainsi que des terres situées entre l'isthme de Corée et les fleuves Yalou et Tumen.

La Corée est peuplée de plus de 75 millions d’habitants presque exclusivement coréens. À la suite de la fin de la colonisation japonaise (1905 – 1945), la Corée acquiert son indépendance. Les tensions ...Lire la suite

La Corée est un pays d'Asie de l'Est divisé depuis 1945 en deux États souverains et antagonistes, la Corée du Nord et la Corée du Sud, qui revendiquent la représentation de l'ensemble de la Corée. Le territoire de la Corée a des frontières terrestres avec la Chine et la Russie, une frontière maritime avec le Japon, et trois façades maritimes sur la mer Jaune à l'ouest, le détroit de Corée au sud et la mer du Japon à l'est que les Coréens appellent mer de l'Est. Il occupe une superficie de 220 258 km2,. La Corée s'étend principalement sur la péninsule de Corée, entourée de nombreuses îles ainsi que des terres situées entre l'isthme de Corée et les fleuves Yalou et Tumen.

La Corée est peuplée de plus de 75 millions d’habitants presque exclusivement coréens. À la suite de la fin de la colonisation japonaise (1905 – 1945), la Corée acquiert son indépendance. Les tensions entre le camp des communistes, soutenus par l'URSS et la Chine, et le Sud, soutenu par les États-Unis, empêchent de trouver un accord sur la formation d'un gouvernement unifié. La péninsule est divisée en 1945 par l'URSS et les États-Unis sous promesse de réunifier rapidement le pays par un gouvernement unitaire démocratiquement élu. Le climat politique turbulent et les intérêts géopolitiques des deux grandes puissances empêchent cette réunification. Incidemment, les deux camps divisés se constituent des États,

  • En août 1948, le Sud forme la république de Corée qui occupe 45 % du territoire de la péninsule. La Corée du Sud est un temps une dictature républicaine avant de former dans les années 90 une démocratie représentative à orientation capitaliste et compte en 2017 environ deux tiers des habitants de la péninsule.
  • En septembre 1948, le Nord forme la république populaire démocratique de Corée qui occupe 55 % du territoire. La Corée du Nord est gouvernée par un régime totalitaire issu des doctrines staliniennes ; elle compte environ un tiers de la population de la péninsule ;

La division étatique ne permet pas de stabiliser le climat politique sur la péninsule. Le 25 juin 1950, la Corée bascule dans la guerre et demeure depuis 1953, à la suite de la signature de l'armistice de Panmunjeom, un conflit gelé.

Les deux Corées ont la même langue officielle, le coréen, supposé d’origine altaïque. Jusqu’au XVe siècle, la langue coréenne n'avait pas d’écriture propre et utilisait les sinogrammes chinois par les systèmes Idu et Hyangchal. Aujourd’hui, le coréen s’écrit avec l'alphabet hangeul.

En plus des deux États indépendants, le peuple coréen a une large diaspora aux États-Unis, dans les ex-républiques soviétiques et en Chine. Les Chinois ethniquement coréens habitent la préfecture autonome coréenne de Yanbian, au nord-est de la province du Jilin. Cette région peut être assimilée à l'un des trois royaumes historiques, celui de Goguryeo.

La Corée est surnommée le pays du Matin calme (litt. : « pays du Matin frais » : Joseon (ou Chosǒn) (조선, 朝鮮).

Plus à propos Corée

Informations de base
  • Nom natif 한국
Population, Area & Driving side
  • Zone 219155
Historique
  • Le 3 octobre 2333 av. J.-C. : fondation mythique de la Corée par un homme nommé Dangun, fils de Hwanung et d’une ourse transformée en femme. Plus tard, Gaya apporte les éléments d’une civilisation de Chine (culture du riz, tissage et élevage des vers à soie) ; on appelle aujourd’hui la Corée de cette époque Go-Joseon (signifiant Corée ancienne)[1],[2]. Présence chinoise de 108 av. J.-C. à 313 apr. J.-C. Les Trois Royaumes : Silla (신라), Baekje (백제) et Goguryeo (고구려) de 57 av. J.-C. à 668. Confédération de Gaya (가야). Période Silla (신라) : la Corée est unifiée en un seul royaume, de 668 à 935[3]. Royaume de Balhae (발해) (698-926). Royaume de Goryeo (고려) (918-1392). Invasion mongole en 1231. Période Joseon (조선) (la dynastie fondée par le général Yi Seong-gye) (1392-1910). Tentatives d’invasion japonaises en 1592, l'année du Dragon, et 1597-98, repoussées par l’amiral Yi Sun-sin (이순신), héros national. Défaite et vassalisation de la Corée par les Chinois mandchous en 1637, dynastie des Qing, la Corée est surnommée le royaume ermite et les étrangers qui entrent ont interdiction d’en sortir. 1894 : les paysans coréens sont très mécontents et réclament des réformes économiques et sociales, à cause de l’augmentation des impôts et de l’inflation du prix des biens de première nécessité....Lire la suite
    Le 3 octobre 2333 av. J.-C. : fondation mythique de la Corée par un homme nommé Dangun, fils de Hwanung et d’une ourse transformée en femme. Plus tard, Gaya apporte les éléments d’une civilisation de Chine (culture du riz, tissage et élevage des vers à soie) ; on appelle aujourd’hui la Corée de cette époque Go-Joseon (signifiant Corée ancienne)[1],[2]. Présence chinoise de 108 av. J.-C. à 313 apr. J.-C. Les Trois Royaumes : Silla (신라), Baekje (백제) et Goguryeo (고구려) de 57 av. J.-C. à 668. Confédération de Gaya (가야). Période Silla (신라) : la Corée est unifiée en un seul royaume, de 668 à 935[3]. Royaume de Balhae (발해) (698-926). Royaume de Goryeo (고려) (918-1392). Invasion mongole en 1231. Période Joseon (조선) (la dynastie fondée par le général Yi Seong-gye) (1392-1910). Tentatives d’invasion japonaises en 1592, l'année du Dragon, et 1597-98, repoussées par l’amiral Yi Sun-sin (이순신), héros national. Défaite et vassalisation de la Corée par les Chinois mandchous en 1637, dynastie des Qing, la Corée est surnommée le royaume ermite et les étrangers qui entrent ont interdiction d’en sortir. 1894 : les paysans coréens sont très mécontents et réclament des réformes économiques et sociales, à cause de l’augmentation des impôts et de l’inflation du prix des biens de première nécessité. Ne pouvant gérer la crise, la Corée demande de l’aide à la Chine. Fin août 1894 : la Corée est obligée de signer une alliance militaire avec le Japon. 1905 : la Corée devient protectorat japonais. Annexion par le Japon le 29 août 1910, qui en fait une province. 1er mars 1919, soulèvement contre l'occupant japonais.
     
    Portrait d’une mère et de sa fille (entre 1910 et 1920).
    1945 : libération et division du pays en deux zones, séparées par le 38e parallèle. Guerre de Corée de 1950 à 1953 : le Nord, sous influence de l’Union soviétique cherche à annexer le Sud sous influence américaine. 1953 : fixation de la frontière entre les deux États.[4]

    Comme pont et point de passage entre la Chine et le Japon, depuis ses origines, la décolonisation de la Corée a été un échec où le Nord, se rapprochant de la république populaire de Chine a adopté une politique communiste basée sur le culte de la personne (juche) et le Sud sous celle, de fait, des États-Unis par l’irruption de la guerre de Corée qui a rendu ces deux parties dépendantes de leur parrainage. Le Sud est en coopération compétitive économique avec le Japon pour s’affirmer. Le Nord s’affirme vis-à-vis du parrain chinois en se faisant plus communiste encore. L’Union soviétique et les États-Unis se sont affrontés par pays interposés, évitant un conflit direct qui, à l’époque aurait pu mener vers une escalade atomique (le limogeage de MacArthur en était une preuve). Très vite préoccupée par la situation en Europe, l’Union soviétique s’est désengagée du conflit, laissant la place à la république populaire de Chine.

    Un accord de paix historique a été signé le 4 octobre 2007 entre les deux présidents, Roh Moo-hyun sud-coréen et Kim Jong-Il nord-coréen. Il met officiellement fin à la guerre de Corée, débutée en 1950. En effet, un simple armistice avait été signé en 1953[5]. Mais depuis peu, la Corée du Nord devenu le neuvième pays à posséder l'arme atomique, multiplie les « provocations », notamment avec les essais nucléaires et des bombardements délibérés du territoire sud-coréen, dont celui de Yeonpyeong le 23 novembre 2010 est l’incident le plus sérieux depuis la fin de la guerre en 1953. Pour certains analystes[6], par son attitude belliqueuse le régime de Pyongyang chercherait à maintenir sa population dans un semi-état de guerre permanent permettant de faire accepter à cette dernière les privations qu’elle subit, d’autant plus que la situation alimentaire de la Corée du Nord s’est aggravée de façon catastrophique ces dernières années, dont les menaces récurrentes de famine sont l’illustration[7]. Cependant, cette dictature adopte un comportement paradoxal. En effet, un mois avant le bombardement de Yeonpyeong, elle réclamait encore une aide humanitaire à sa voisine du sud qui ne la lui avait jamais refusée jusque-là[8], attitude qui trahit néanmoins un affaiblissement significatif du régime totalitaire de Pyongyang.[non neutre]

    Ogmios, « Chronologie des entités politiques de l’histoire de Corée [-2333 ~ 1948] », sur Focus, 3 juin 2019 (consulté le 21 juillet 2019) Ogmios, « Chronologie abrégée de l’histoire de Corée [-2333 ~ 1994] », sur Focus, 24 juin 2019 (consulté le 21 juillet 2019) Maria Anna Dudek, « Chronologie de la Corée - Planète Corée - Histoire de la Corée », sur Planète Corée, 3 janvier 2021 (consulté le 3 septembre 2022) Maria Anna Dudek, « Chronologie de la Corée - Planète Corée - Histoire de la Corée », sur Planète Corée, 3 janvier 2021 (consulté le 3 septembre 2022) Voir l'article « Declaring an End to the Korean War », www.korea.net. Article du JDD du 29/11/2010. L’article de Humanité du 17/11/2010. Article du Point du 27/10/2010.
    Lire moins

Guide de conversation

Bonjour
안녕하십니까
Monde
세계
Bonjour le monde
안녕하세요 세계
Merci
고맙습니다
Au revoir
안녕
Oui
Non
아니
Comment vas-tu?
잘 지내고 있나요?
Bien, merci
좋아, 고마워
Combien ça coûte?
얼마예요?
Zéro
Une
하나

Où pouvez-vous dormir près de Corée ?

Booking.com
488.979 visites au total, 9.195 Points d'interêts, 404 Destinations, 25 visites aujourd'hui.