Xàtiva

Xàtiva, en valencien et officiellement,, (en espagnol : Játiva), est une commune d'Espagne de la province de Valence dans la Communauté valencienne. Elle est le chef-lieu de la comarque de la Costera. Elle est située dans la zone à prédominance linguistique valencienne.

L'illustre famille des Borgia et le célèbre peintre José de Ribera sont originaires de cette ville.

 Portrait de Philippe V la tête en bas, au Museu de l'Almodí de Xàtiva, en signe de « vengeance » contre l'incendie de la cité en 1707.

Xàtiva fut fondée par les Ibères, sous le nom de Ibi, Tibi, ou Saiti. Elle se développa pendant les époques grecque et phénicienne. Pendant l'Empire romain, elle s'appelait Saetabis et on lui ajouta le titre d'Augusta en l'honneur de l'empereur. Elle eut beaucoup d'importance comme nœud de communication. Durant l'époque wisigothe, ses évêques assistèrent aux conciles de Tolède.

Durant l'époque musulmane, elle s'appelait Medina Xateba, d'abord rattachée à Tolède, ensuite à Cordoue. Elle fit également partie d'Almería, du territoire de la Taïfa de Dénia, de Murcie et de Valence. Durant ses derniers temps comme cité islamique, elle fut capitale d'une Kora, province formée d'une cinquantaine de villages. À l'époque musulmane, Xàtiva est connue par certains auteurs comme le berceau du papier en Europe ; il y arrive en 1056[1].

Après la conquête, Jacques Ier d'Aragon, dit le Conquérant, instaura Royaume de Valence et respecta la mosquée ; la ville devint la capitale du territoire du Júcar, de 1244 à 1707. La frontière avec le territoire de Valence était le fleuve Júcar et elle arrivait au sud jusqu'à Villena et Xixona. Plusieurs de ses villages se distinguèrent à cette époque, comme Gandia ou Dénia.

La famille Borja, originaire de la ville de Borja en Aragon, la quittent au XIIIe siècle afin de participer à la Reconquista de Xàtiva, où ils s'établissent une fois celle-ci prise[2]. Cette famille donna à Xàtiva deux papes : Calixte III et Alexandre VI, honorés par des statues devant la cathédrale de la ville.

Xàtiva fut historiquement la deuxième ville la plus importante du royaume de Valence, après sa capitale.

Durant et après la guerre de Succession, Xàtiva souffrit du siège des troupes des Bourbons ; elle fut ensuite incendiée et les femmes et les enfants qui se trouvaient dans l'église Saint-François furent massacrés. Le nom de la cité fut changé par Philippe V en San Felipe ou Colonia Nueva de San Felipe[3]. Dans les faits, il tenta d'effacer toute trace de l'ancienne cité pour créer un châtiment exemplaire en guise d'avertissement sérieux aux autres localités qui s'étaient opposées à lui[4].

Les habitants de Xàtiva conservent une rancœur toujours vive contre ce monarque, et il fait traditionnellement l'objet de diverses manifestations satiriques à l'occasion de la féria du mois d'août (Fira d'Agost). Les habitants de Xàtiva sont affublés du surnom de socarrats (« grillés ») en référence à ce tragique épisode de son histoire.

En 1822 elle fut la capitale d'une province propre grâce à la persévérance et au travail de Joaquín Lorenzo Villanueva, qui aida également la ville à récupérer son nom original (officiellement dans sa version castillane) le 28 septembre 1820. En 1833 cependant, la nouvelle division provinciale la réintégra à la province de Valence[5].

(s. dir.) Bertrand Gille, Histoire des techniques, Gallimard, coll. « La Pléiade », 1978 (ISBN 978-2-07-010881-7) L. Collison-Morley, Histoire des Borgia, Payot, Paris, 1934, p. 9. Decreto real de 27 de noviembre 1707 sobre la denominació de San Phelipe, antes Xàtiva Voir à ce sujet l'ouvrage de Ventura Pascual i Beltran, Datos para la història del Exterminio de Játiva en la guerra de Sucesión, 1925. FUSTER, Joan, Nosaltres, els valencians, Edicions 62, Barcelone, 1996, (ISBN 84-297-1294-1) p.56
Photographies by:
Statistics: Position
3872
Statistics: Rank
28588

Ajouter un commentaire

CAPTCHA
Sécurité
819423657Cliquez/appuyez sur cette séquence : 8963
Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.

Google street view

Où pouvez-vous dormir près de Xàtiva ?

Booking.com
572.812 visites au total, 9.238 Points d'interêts, 405 Destinations, 484 visites aujourd'hui.