U.S. Route 66

U.S. Route 66

La route 66 (officiellement U.S. Route 66) est une ancienne route américaine qui reliait Chicago (Illinois) à Santa Monica (Californie), entre les années 1926 et 1985.

Sa longueur a beaucoup varié au gré des années et des remaniements de son tracé, notamment à partir de 1937, où la route 66 a cessé de desservir la ville de Santa Fe, au Nouveau-Mexique. La longueur communément admise est celle postérieure à ce remaniement, soit environ 2 280 mi (3 670 km). Avant 1937 elle était de 2 451 mi (3 945 km). La route 66 traverse trois fuseaux horaires et huit États (d'est en ouest : Illinois, Missouri, Kansas, Oklahoma, Texas, Nouveau-Mexique, Arizona et Californie). Son point central se trouve dans la petite ville d'Adrian, au Texas. Elle fut la p...Lire la suite

La route 66 (officiellement U.S. Route 66) est une ancienne route américaine qui reliait Chicago (Illinois) à Santa Monica (Californie), entre les années 1926 et 1985.

Sa longueur a beaucoup varié au gré des années et des remaniements de son tracé, notamment à partir de 1937, où la route 66 a cessé de desservir la ville de Santa Fe, au Nouveau-Mexique. La longueur communément admise est celle postérieure à ce remaniement, soit environ 2 280 mi (3 670 km). Avant 1937 elle était de 2 451 mi (3 945 km). La route 66 traverse trois fuseaux horaires et huit États (d'est en ouest : Illinois, Missouri, Kansas, Oklahoma, Texas, Nouveau-Mexique, Arizona et Californie). Son point central se trouve dans la petite ville d'Adrian, au Texas. Elle fut la première route trans-continentale goudronnée en Amérique. Les Américains la surnomment The Mother Road ou Main Street USA.

Pendant la Grande Dépression des années 1930 et la vague de sécheresse du Dust Bowl, c'est par la route 66 que les fermiers à la recherche d'un emploi migrèrent vers la Californie.

La route 66 a été officiellement déclassée en . Si elle n'a plus d'existence officielle, elle conserve un caractère mythique et est sans doute la plus connue des routes américaines. Depuis le début des années 1990, des mouvements se sont créés pour assurer sa préservation, et les initiatives visant à y développer le tourisme sont de plus en plus nombreuses. La route est ainsi à nouveau fléchée à plusieurs endroits sous le nom Historic Route 66.

Elle a inspiré plusieurs chansons, dont (Get your kicks on) Route 66, reprise notamment par Chuck Berry, et apparaît dans de nombreux films. Elle fait partie de l'imaginaire du road trip dans la culture populaire américaine.

 
La Route 66.

La route 66 est l'héritière du chemin emprunté par l'expédition de Edward Fitzgerald Beale vers l'ouest, en 1857, qui cherche à tracer une voie d'accès vers la Californie. Le 11 juillet 1916, le président Woodrow Wilson crée le réseau routier moderne. Les routes est-ouest portent un numéro pair tandis que les voies nord-sud sont dotées d'un numéro impair[1].

L'itinéraire a été commissionné le 11 novembre 1926[2], en fédérant des portions de routes existantes. À l'époque, la route n'est pavée que sur un tiers de sa longueur[2],[3]. Elle est initialement nommée route 60[3],[4],[1]. Cyrus Avery, président de l'Associated Highways Associations of America, est considéré comme son « père fondateur »[4],[5]. Une course à pied, la course transaméricaine, est organisée en 1928 et 1929 entre Los Angeles et New York en passant par Chicago, pour la faire connaître. Il faut attendre douze ans avant que toute sa longueur ne soit pavée de dalles de ciment Portland rose[6]. Ce n'est qu'en 1938, notamment grâce à la politique du New Deal lancée par le président Franklin Delano Roosevelt, que la route est revêtue de Chicago à Santa Monica[4].

Pendant son heure de gloire, la route 66 recevra de nombreux surnoms. La National US 66 Highway Association, qui se charge de populariser la route auprès du grand public, la nommera Main Street of America, une appellation justifiée par le fait que la route 66 faisait office de rue principale dans la plupart des villes qu'elle traversait. Dans son célèbre roman Les Raisins de la colère, John Steinbeck la baptisera The Mother Road (la « route-mère »), car toutes les routes secondaires débouchaient sur la route 66. À l'époque, après la crise de 1929, de nombreuses familles émigrent par cette route dans le contexte de la Grande Dépression et du Dust Bowl[1]. Plus tard, elle recevra le nom de Will Rogers Highway, en mémoire de l'acteur.

Pendant la Seconde Guerre mondiale, elle sert à transporter des troupes et du matériel[1].

Durant l'après-guerre, la route 66 constitue un itinéraire majeur autour duquel se développent de nombreuses villes comme Amarillo (au Texas), Albuquerque (au Nouveau-Mexique), Flagstaff et Kingman (en Arizona). Des centaines de motels, de cafés, de stations-services, d'attractions touristiques et autres boutiques de souvenirs (curio shops) s'établissent le long de la route[4].

Avec l'augmentation du trafic, elle est surnommée « Bloody 66 »[1].

 
Panneau de la route 66 (route signifiant itinéraire en anglais).

Très impressionné par le réseau autoroutier allemand, le président Eisenhower lance en 1954 le President’s Advisory Committee on a National Highway Program, dont l'objectif est de réfléchir à la mise en place d'un réseau autoroutier moderne sur tout le territoire américain. Deux ans plus tard, les budgets sont votés et les premières autoroutes (Interstates) mises en chantier. Avec le développement des autoroutes, la route 66 perd de son utilité. La nouvelle Interstate 40 la remplace en partie[1]. Là où elle subsiste (certains tronçons sont repris pour construire les autoroutes), son usage redevient majoritairement local. En 1984, le dernier segment de la 66 est « court-circuité » à Williams[7] en Arizona.

La route 66 est officiellement déclassée le 27 juin 1985[8]. Pour les commerces et villages qui vivaient de la route 66, le contournement par les Interstates a souvent été vécu comme une tragédie[9]. Des petits commerces ont été abandonnés, parfois même des villages entiers. Mais depuis plusieurs années, l'animation revient : les motels, boutiques et lieux historiques bordant la route 66 sont petit à petit restaurés, accueillant à nouveau les voyageurs. Par ailleurs, des associations locales et des passionnés de l'histoire de la route tentent d'entretenir sa mémoire et de conserver des objets témoins de son passé mythique[1].

Route 66 est également une chanson célèbre, écrite en 1946 par Bobby Troup lors d'un road-trip avec sa femme sur la US40 puis sur la route 66, dont il énumère les villes traversées[1]. C'est Nat King Cole qui fera de cette chanson mythique, un hit aux USA, la même année. La chanson a été reprise par de nombreux artistes : Chuck Berry, les Rolling Stones, Brian Setzer, Depeche Mode en 1987, Guitar Wolf. Eddy Mitchell a également chanté cette route dans son album Frenchy (Sur la route 66). La chanson a également été interprétée par Bobby Troup lui-même, notamment sur scène, au Japon en 1964.

↑ a b c d e f g et h Alice Brouard, «Route 66, voyage sur l'un des plus puissants mythes de l'Amérique », Le Figaro Magazine, semaine du 4 novembre 2016, p. 90-103. ↑ a et b http://www.laroute66.fr/histoire/chronologie ↑ a et b Erreur de référence : Balise <ref> incorrecte : aucun texte n’a été fourni pour les références nommées :1 ↑ a b c et d « La Route 66 : une icône historique », sur www.laroute66.com (consulté le 19 avril 2021) d'après le livre "Route 66" publié, en 2004, aux éditions SPE - Barthélémy, de l'auteur Jean-Pierre Reymond et du photographe Patrick Bard. (en) Jim Hinckley, The Route 66 Encyclopedia, MBI Publishing Company, 2012, p. 225 http://www.laroute66.fr/route-66/arizona/williams-grand-canyon/ (en) Robert V. Drove, « US 66: In the Beginning », U.S. Highways: From US 1 to (US 830), Self-published, 10 décembre 2006 http://www.laroute66.fr/route-66/arizona/seligman/
Photographies by:
-
Statistics: Position (field_position)
633
Statistics: Rank (field_order)
2163

Ajouter un commentaire

Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.

Sécurité
824735619Cliquez/appuyez sur cette séquence : 7664

Google street view