Sintra

Sintra (anciennement Cintra) est une ville et un municipio portugais située à 25 km au nord-ouest de Lisbonne dans le district de Lisbonne (région de Lisbonne et sous-région de la Grande Lisbonne). L’harmonie parfaite entre la nature et le patrimoine de la ville a conduit l’UNESCO à classer la ville au Patrimoine Culturel de l’Humanité, dans la catégorie paysage culturel, en 1995.

La population de la ville est de 33 000 habitants, celle du municipio (commune ou municipalité) est de 377 835 habitants.

Sintra est le deuxième « município » le plus peuplé du Portugal et comprend dans son territoire 20 freguesia dont la plus peuplée est celle de Algueirão-Mem Martins avec 66 250 habitants.

 
Ancien palais royal de Sintra.
Antiquité

Dès le IIe siècle av. J.-C., la ville aurait été habitée par des populations romanisées ; elle faisait alors partie du territoire de la ville romaine d'Olisipo, la future Lisbonne.

Moyen Âge

Après la conquête musulmane de la péninsule Ibérique de 711, la ville de Sintra est intégrée dans l'émirat puis le califat de Cordoue, dans la région nommée Gharb al-Ândalus (ouest d'Al Andalus). Elle apparaît dans des textes géographiques (Al-Bakri, XIe siècle), comme dépendance de Lisbonne et principal centre urbain après celle-ci, Santarem étant alors la principale ville de la région. La construction du fort dominant le site fut motivée par la surveillance des côtes après les raids Vikings du IXe siècle. Sintra fut renommée pour l'étude du fiqh (droit musulman).

Deux des principaux monuments de Sintra, le Château des Maures et le palais national ainsi que la ville elle-même, datent de l'époque musulmane.

Comme l'ensemble de la région de Lisbonne, Sintra tombe en 1147 entre les mains du roi catholique Alphonse Ier de Portugal (premier roi du Portugal), aidé par une armée de croisés anglais et flamands, lors de la Reconquista. Cette étape marque le début de la construction de couvents et monastères dans la Serra.

XVe siècle

À compter du XVe siècle, le palais devenant l'un des principaux lieux de villégiature de la cour, la ville s'enrichit de nombreuses villas érigées par l'aristocratie lisboète.

XIXe siècle

En 1808, c'est à Sintra qu'est signée la convention pour rétablir la paix après l’invasion du Portugal par l’armée française.

La ville devient l'un des hauts lieux de l'architecture romantique : le poète anglais Lord Byron y effectue de nombreux séjours ; le prince Ferdinand de Saxe Cobourg-Gotha de Bavière achète les ruines de l'ancien monastère de Notre-Dame de la Péna édifié en 1503 et entreprend la construction du palais de Pena ; celui-ci se caractérise par un mélange de styles (gothique, maure, Renaissance et manuélin). Il aménage, en outre, un parc regroupant, à côté des essences locales, de nombreuses essences exotiques. Le cadre de la ville participe grandement à l'engouement de toute l'Europe pour cette ville.

XXe siècle
Photographies by:
Statistics: Position (field_position)
525
Statistics: Rank (field_order)
2556

Ajouter un commentaire

Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.

Sécurité
273165984Cliquez/appuyez sur cette séquence : 8427

Google street view