Sarazm est une ville ancienne et également un jamoat (division administrative) située dans le nord-ouest du Tadjikistan, près de la frontière avec l'Ouzbékistan. Elle se trouve près de la ville de Durman dans la vallée du Zeravchan dans la province de Sughd.

Sarazm signifie « le commencement de la terre ». Ce site archéologique proto-urbain datant du quatrième millénaire avant Jésus-Christ et découvert en 1976 est inscrit au patrimoine mondial de l'UNESCO depuis 2010.

Sarazm est une ville ancienne et également un jamoat (division administrative) située dans le nord-ouest du Tadjikistan, près de la frontière avec l'Ouzbékistan. Elle se trouve près de la ville de Durman dans la vallée du Zeravchan dans la province de Sughd.

Sarazm signifie « le commencement de la terre ». Ce site archéologique proto-urbain datant du quatrième millénaire avant Jésus-Christ et découvert en 1976 est inscrit au patrimoine mondial de l'UNESCO depuis 2010.

Le site semble indiquer la présence d'une steppe dans la vallée de Zarafshan à l'époque de son établissement. Autour de -3000, il était le plus grand centre d'export métallurgique en Asie centrale[1]. Le lieu était abandonné à l'arrivée des colons Andronovo vers -2000[2]. La découverte de ce site a permis de réfuter l'idée établie que la période achéménide fut le premier peuplement agricole dans cette région[3].

On suppose alors que la ville s'est reconstituée autour d'une activité de minage de turquoise[4]. En -1500, la ville était devenue un centre régional important pour l'agriculture et un centre de production de cuivre[4].

Des traces de blé et d'orge (nu ou en coque) ont été découvertes sur le site. En revanche, aucune trace de millet ou de légumineuses n'y a été trouvée. L'orge nu trouvé à Sarazm présente une morphologie comparable à aux traces trouvées dans des sites anciens du Pakistan comme Mehrgarh et Nausharo et aussi en Chine, où la plus ancienne utilisation de l'orge a été recensée[5].

Le site proto-urbain a été découvert en 1976 par un fermier local nommé Ashurali Tailonov qui a trouvé une dague de cuivre près d'un site de construction[6]. Le site a ensuite été excavé par Abdullo Isakov et des archéologues français en 1977. À partir de 1984, le CNRS coopère aux efforts de fouilles[7].

(en) E. E. Kuzʹmina, The origin of the Indo-Iranians, Leiden, the Netherlands Boston, Brill, 2007, 762 p. (ISBN 978-90-04-16054-5, lire en ligne), p. 212 Anthony 2008, p. 420 Besenval 1987, p. 441 ↑ a et b Anthony 2008, p. 419 (en) Robert N. Spengler et al., « Archaeobotanical results from Sarazm, Tajikistan, an Early Bronze Age Settlement on the edge: Agriculture and exchange », Journal of Environmental Archaeology, vol. 18, no 3,‎ 2013 (DOI 10.1179/1749631413Y.0000000008) (en) « Central Asian river »(Archive.org • Wikiwix • Archive.is • Google • Que faire ?) « Les fouilles franco-tadjikes à Sarazm : la rencontre de mondes anciens en Asie centrale aux IVe - IIIe millénaires avant J.-C. », sur Louvre.fr
Photographies by:
Phelynx - CC BY-SA 4.0
Statistics: Position
9073
Statistics: Rank
2042

Ajouter un commentaire

Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.

Sécurité
916583427Cliquez/appuyez sur cette séquence : 5791

Google street view

Où pouvez-vous dormir près de Sarazm ?

Booking.com
483.365 visites au total, 9.176 Points d'interêts, 404 Destinations, 35 visites aujourd'hui.