Le Penseur (initialement intitulé Le Poète) est un des chefs-d'œuvre emblématiques d'Auguste Rodin. Cette sculpture en bronze à patine d'un penseur, est initialement créée à Paris en 1880, en tant qu'élément de La Porte de l'Enfer de Rodin, inspirée de la Divine Comédie du XIVe siècle, du poète penseur philosophe italien Dante Alighieri. Devenue une œuvre monumentale indépendante en 1888, moulée en de nombreux exemplaires dans le monde, cette sculpture est entre autres une représentation allégorique de la philosophie existentielle, de l’introspection humaine, et de l’acte intellectuel de penser.

 Le Poète de La Porte de l'Enfer de Rodin.

Cette œuvre d'art académique fait partie d'une importante commande de l'État français pour le musée des Arts décoratifs de Paris, pour laquelle Auguste Rodin créé La Porte de l'Enfer, représentation artistique de la porte monumentale de l'Enfer (Divine Comédie) de la Divine Comédie, du poète penseur philosophe italien Dante Alighieri (également inspirée entre autres du Jugement dernier de Michel-Ange, de la chapelle Sixtine du Vatican, ou de la Porte du Paradis de Lorenzo Ghiberti, du baptistère Saint-Jean de Florence).

Chacune des près de deux cents figures de cette oeuvre monumentale (avec Les Trois Ombres) représente les personnages principaux du poème épique de Dante, avec, au sommet des deux battants, Le Poète ou Le Penseur (Dante, ou Rodin) au corps et à l'âme puissants de réalisme et de symbolisme[1], qui observe et médite du haut des portes des cercles de l'Enfer (et du Paradis (Divine Comédie)) les profondeurs du monde des damnés de son poème métaphorique et allégorique, avec l'inscription « abandonnez l'espérance, vous qui entrez ici »[2].

 La Porte de l'Enfer, d'Auguste Rodin, du musée Rodin de Paris (1880)

La pose du personnage est en partie inspirée du tombeau de Laurent de Médicis (it) (Il Pensieroso) de Michel-Ange, de la basilique San Lorenzo de Florence, et d'Ugolin entouré de ses quatre enfants, de Jean-Baptiste Carpeaux, du musée d'Orsay de Paris[3]. Le modelage original, réalisé en plâtre vers 1880 (de 71 cm de haut par 37 cm de large et 57,5 cm de profondeur) est exposé indépendamment pour la première fois en 1888 à Copenhague au Danemark, alors renommé « Le Penseur »[4],[5].

 Statue du jardin du musée Rodin de Paris

Le premier moulage en bronze original grandeur nature est achevé en 1902, et exposé en 1904 au Salon de Paris. Une fonte en bronze de la ville de Paris est financée par une souscription publique, organisée par des amateurs de Rodin. Considérée comme un symbole de la démocratie, l’œuvre est installée devant le Panthéon de Paris, place du Panthéon, avant d'être transférée en 1922 dans les jardins du musée Rodin de Paris[6].

« La Porte de l'Enfer », sur www.musee-rodin.fr (consulté en novembre 2023). « Le penseur de Rodin... ce fascinant poète ! », sur grandpalais.fr (consulté le 16 novembre 2023). « Le Penseur », sur www.musee-rodin.fr (consulté en novembre 2023). « Musée d'Orsay », sur musee-orsay.fr (consulté le 5 février 2023) Félix Tardieu, « Un exemplaire du Penseur de Rodin bientôt mis aux enchères », sur leclaireur.fnac.com, 8 avril 2022 (consulté le 5 février 2023) Antoinette Le Normand-Romain, « Le Penseur de Rodin », sur histoire-image.org, mars 2016.
Photographies by:
Juanedc from Zaragoza, España - CC BY 2.0
Statistics: Position
801
Statistics: Rank
136814

Ajouter un commentaire

Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.

Sécurité
785213946Cliquez/appuyez sur cette séquence : 8196

Google street view

Où pouvez-vous dormir près de Le Penseur ?

Booking.com
483.667 visites au total, 9.176 Points d'interêts, 404 Destinations, 262 visites aujourd'hui.