Grande Pyramide de Cholula

Gran Pirámide de Cholula

( Grande Pyramide de Cholula )

La Grande Pyramide de Cholula, aussi connue sous le nom de Tlachihualtepetl, « montagne artificielle » en Nahuatl, est un immense complexe situé à San Pedro Cholula (es), une municipalité de l’agglomération de Cholula, dans l'État de Puebla, au Mexique .

Il s'agit du plus grand site archéologique comprenant une pyramide du Nouveau Monde, ainsi que de la plus grande pyramide et du plus grand monument jamais construits par l'homme dans le monde,.

La pyramide domine la plaine environnante du haut de ses 55 m et dans ses dimensions actuelles, mesure 400 m par 400 m (450 m). Le périmètre de sa base couvre l’équivalent de 128 piscines olympiques ...Lire la suite

La Grande Pyramide de Cholula, aussi connue sous le nom de Tlachihualtepetl, « montagne artificielle » en Nahuatl, est un immense complexe situé à San Pedro Cholula (es), une municipalité de l’agglomération de Cholula, dans l'État de Puebla, au Mexique .

Il s'agit du plus grand site archéologique comprenant une pyramide du Nouveau Monde, ainsi que de la plus grande pyramide et du plus grand monument jamais construits par l'homme dans le monde,.

La pyramide domine la plaine environnante du haut de ses 55 m et dans ses dimensions actuelles, mesure 400 m par 400 m (450 m). Le périmètre de sa base couvre l’équivalent de 128 piscines olympiques et fait environ quatre fois la taille de celui de la pyramide de Gizeh. Sa structure est similaire à celle de la pyramide du Soleil de Teotihuacan. Le temple est traditionnellement considéré comme étant dédié au dieu Quetzalcoatl.

Le style architectural du bâtiment a été étroitement lié à celui de Teotihuacan dans la Vallée de Mexico, bien que l'influence de la culture de la côte du Golfe du Mexique soit également évidente, en particulier en provenance du site de El Tajín.

La colline recouvrant la pyramide est surmontée par l'église de Nuestra Señora de los Remedios (en), de style néo-classique, construite en 1864-1874 après un tremblement de terre, sur la base d'un ermitage développé à partir de 1594. Le site est considéré comme un sanctuaire (es).

La construction de la pyramide aurait débuté au IIIe siècle av. J.-C. et se serait étalée sur mille ans.

 
La pyramide de Cholula par rapport à d'autres monuments pyramidaux

La grande pyramide de Cholula était, à la période précolombienne, un important centre religieux. Sur une période de près de mille ans, plusieurs phases de construction ont successivement agrandi la taille de la pyramide, jusqu'à ce qu'elle devienne la plus grande du Mexique en volume[1].

Le dominicain Pedro de los Rios, qui a vécu en Amérique centrale entre 1526 et 1529, rapporte une légende selon laquelle cette pyramide aurait été construite par sept géants rescapés du Déluge, sous la conduite de leur frère ainé, Xelhua, surnommé l'Architecte. Ils voulaient construire une pyramide qui atteindrait les cieux, mais les dieux, furieux de voir un tel orgueil, lancèrent le feu du ciel sur la pyramide, tuant nombre d'ouvriers, si bien que la tour est restée inachevée et a par la suite été consacrée à Quetzalcoatl. À l'époque de la conquête espagnole, on y vénérait une grande météorite censée provenir du feu du ciel qui s'était abattu sur la pyramide[2]. Une tradition similaire est rapportée par le dominicain Diego Durán (1537-1588), mais avec des détails indiquant une indiscutable contamination par le récit biblique de la tour de Babel[3].

Le complexe cultuel a été bâti en quatre étapes à partir du IIIe siècle av. J.-C. jusqu'au IXe siècle de notre ère. Il était dédicacé au dieu Quetzalcoatl. sa base était de 450 mètres de côté et sa hauteur de 66 mètres. Il s'agit de la plus grande pyramide, ainsi que le plus grand monument jamais construit par l'homme, avec un volume total estimé à plus de 4,45 millions de mètres cubes, plus que la Pyramide de Khéops en Égypte, dont le volume n'est que de 2,5 millions de mètres cubes, bien qu'elle soit plus haute, en atteignant 138,8 mètres[4]. Un autre monument comparable est le tumulus du mausolée de Qin shi Huangdi, avec 51,3 mètres de hauteur conservée[5] et une base d'environ 350 mètres de côté. Un autre monument pyramidal de cet ordre de taille est le tumulus des moines en Illinois ; il mesure 30 mètres de hauteur, sa base mesure 236 mètres sur 291. Le tumulus des moines est considéré comme la plus grande "pyramide" d'Amérique du nord[6].

Les céramiques de Cholula sont reliées de près à celles de Teotihuacan, et les deux sites semblent avoir décliné simultanément[7]. Les aztèques, à l'époque post-classique croyaient que la grande pyramide de Cholula avait été construite par Xelhua. Le site pourrait aussi être relié au géant Xicalancatl et aux autres géants fondateurs de ville.

À son apogée, Cholula avait une population estimée à 100 000 personnes, soit la seconde population du Mexique[8]. Néanmoins, au XIIIe siècle de notre ère, la cité a souffert d'une sévère dépopulation[9]. En dépit de cet épisode, la pyramide a retrouvé son importance religieuse au retour des habitants[1]. Un codex de la région de Cholula relate qu'un souverain des Olmèques Xicalanca portant le titre de Aquiyach Amapane résidait à la grande pyramide[10].

Au XIIe siècle, après la conquête de la cité, le culte a été transféré de la pyramide à un nouveau temple[11]. Mais, durant la période post-classique, longtemps après que les locaux eurent abandonné la pyramide, ils ont néanmoins continué à inhumer leurs morts autour du monument, démontrant ainsi la continuité de son importance[12]. Au moment de l'arrivée des Espagnols, la pyramide était envahie par la végétation et, au XIXe siècle, elle était toujours intacte. Seule l'église, construite au XVIe siècle, était visible[13]. En 1931, l'architecte Ignacio Marquina a commencé à creuser des tunnels d'exploration dans le monument[14]. En 1954, la longueur totale des tunnel atteignait approximativement huit kilomètres[14].

De nos jours, la pyramide ressemble à première vue à une colline naturelle surmontée d'une église[15], l'église de Notre-Dame des remèdes (Iglesia de Nuestra Señora de los Remedios), également connue sous le nom de « sanctuaire de la Vierge des remèdes » (Santuario de la Virgen de los Remedios (es)), construite en 1594 au sommet du temple pré-hispanique. En raison de l'importance historique et religieuse de l'église - elle est un lieu de pèlerinage catholique et le site est également utilisé pour des célébrations indigènes - la pyramide n'a pas été entièrement dégagée et restaurée, comme ont pu l'être les pyramides plus petites mais mieux connues de Teotihuacan.

↑ a et b Solanes Carraro 1991, p. 4. Frazer, p. 380. Frazer, p. 381. Lehner 1997. UNESCO Centre du patrimoine mondial, « Mausolée du premier empereur Qin », sur whc.unesco.org (consulté le 4 décembre 2017) Skele, Mike "The Great Knob", Studies in Illinois Archaeology, no. 4], Springfield, IL, Illinois Historic Preservation Agency (1988) (ISBN 0942579038), pp. 1-3, via archive.org Davies 1982, 1990, p. 93. « Cholula Pyramid », sur history.com (consulté le 4 septembre 2020). Erreur de référence : Balise <ref> incorrecte : aucun texte n’a été fourni pour les références nommées Solanes91p2 Solanes Carraro 1991, pp. 2–3. Erreur de référence : Balise <ref> incorrecte : aucun texte n’a été fourni pour les références nommées Solanes91p3 Solanes Carraro 1991, p. 7. John Noble, Lonely Planet Mexico, Oakland, CA, Lonely Planet Publications, 2008, 226–229 p. (ISBN 978-1-86450-089-9, lire en ligne) ↑ a et b Solanes Carraro 1991, p. 5. Erreur de référence : Balise <ref> incorrecte : aucun texte n’a été fourni pour les références nommées CoeKoontz02p120
Photographies by:
Octavio Alonso Maya … - CC BY-SA 3.0
Statistics: Position (field_position)
940
Statistics: Rank (field_order)
1512

Ajouter un commentaire

Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.

Sécurité
413769528Cliquez/appuyez sur cette séquence : 1516

Google street view