Contexte de Tatarstan

Le Tatarstan ou république du Tatarstan (en russe : Респу́блика Татарста́н, Respoublika Tatarstan ; en tatar : Татарстан Республикасы) est une république de la fédération de Russie, située sur le bassin de la Volga, qui tire son nom du peuple Tatar, et dont la capitale est Kazan. L'origine ethnique des habitants de la région est très diverse : Tatars, mais aussi Russes, Tchouvaches, Bachkirs, Géorgiens, etc.

À l'ouest, le Tatarstan est bordé par la Tchouvachie et le Mari El, au sud par les oblasts d'Oulianovsk, de Samara et d'Orenbourg, à l'est par le Bachkortostan et au nord par l'Oudmourtie et l'oblast de Kirov.

Plus à propos Tatarstan

Population, Area & Driving side
  • Population 3894120
  • Zone 67847
Historique
  • La première forme d'organisation connue dans la région de l'actuel Tatarstan est le Khanat bulgare de la Volga (IXe siècle – 1236).

    En 1236 elle est détruite, sous la direction de Batu par les Mongols qui incluent la région dans la Horde d'or (1236 — 1502), l'un des quatre grands khanats de l'Empire mongol. La langue du khanat est la langue turque des Kiptchaks.

    Empire russe

    Au XIXe siècle, apparut dans cette région, sous l'impulsion de Ismail Gasprinski, le jadidisme (dérivé de usul ul-jadid, signifiant, « nouvelle méthode »), un courant de l'islam moderniste, poussant notamment à davantage de tolérance avec les autres religions.

    Union soviétique

    Au cours des années qui précédèrent la dislocation de l'Union soviétique (1991), les autorités de la république socialiste soviétique autonome de Tatarie réclamèrent le statut de république soviétique à part entière, et non de république autonome au sein de la RSFS de Russie.

    Russie

    Le 30 août 1990, le Soviet suprême de la RSSA de Tatarie adopte la déclaration de la souveraineté. Le 21 mars 1992 les autorités tatares organisent un référendum (auquel assistaient des observateurs internationaux) dont la question était :

    « Êtes-vous d'accord pour que la république tatare soit un sujet de droit international ? »

    Une majorité de la population (61,4 %) s'est alors prononcée pour l'indépendance (sujet de droit international)[1].

    Le 31 mars 1992, le Tatarstan et la Tchétchénie refusent de signer le Traité fédératif visant à remplacer le traité de l'Union élaboré par Mikhaïl Gorbatchev.

    En décembre 1991, le Soviet suprême de la république déclare l'adhésion du Tatarstan à la CEI comme membre fondateur. Cependant, le Tatarstan est demeuré intégré à la fédération de Russie, mais disposant d'une autonomie plus importante que toutes les autres entités qui la composent, et même de représentations plénipotentiaires à l'étranger (notamment en France, au 6 rue du Docteur-Finlay, à Paris).

    ...Lire la suite

    La première forme d'organisation connue dans la région de l'actuel Tatarstan est le Khanat bulgare de la Volga (IXe siècle – 1236).

    En 1236 elle est détruite, sous la direction de Batu par les Mongols qui incluent la région dans la Horde d'or (1236 — 1502), l'un des quatre grands khanats de l'Empire mongol. La langue du khanat est la langue turque des Kiptchaks.

    Empire russe

    Au XIXe siècle, apparut dans cette région, sous l'impulsion de Ismail Gasprinski, le jadidisme (dérivé de usul ul-jadid, signifiant, « nouvelle méthode »), un courant de l'islam moderniste, poussant notamment à davantage de tolérance avec les autres religions.

    Union soviétique

    Au cours des années qui précédèrent la dislocation de l'Union soviétique (1991), les autorités de la république socialiste soviétique autonome de Tatarie réclamèrent le statut de république soviétique à part entière, et non de république autonome au sein de la RSFS de Russie.

    Russie

    Le 30 août 1990, le Soviet suprême de la RSSA de Tatarie adopte la déclaration de la souveraineté. Le 21 mars 1992 les autorités tatares organisent un référendum (auquel assistaient des observateurs internationaux) dont la question était :

    « Êtes-vous d'accord pour que la république tatare soit un sujet de droit international ? »

    Une majorité de la population (61,4 %) s'est alors prononcée pour l'indépendance (sujet de droit international)[1].

    Le 31 mars 1992, le Tatarstan et la Tchétchénie refusent de signer le Traité fédératif visant à remplacer le traité de l'Union élaboré par Mikhaïl Gorbatchev.

    En décembre 1991, le Soviet suprême de la république déclare l'adhésion du Tatarstan à la CEI comme membre fondateur. Cependant, le Tatarstan est demeuré intégré à la fédération de Russie, mais disposant d'une autonomie plus importante que toutes les autres entités qui la composent, et même de représentations plénipotentiaires à l'étranger (notamment en France, au 6 rue du Docteur-Finlay, à Paris).

    La répartition des compétences entre le Tatarstan et le centre fédéral se fonde sur la Constitution du Tatarstan, la Constitution de la Russie et le Traité sur la délimitation des compétences, signé en 1994 et en 2007. Ce dernier est arrivé à échéance en 2017 et n'a plus été renouvelé[2].

    La politique d'harmonisation de la législation initiée par Vladimir Poutine dans les années 2000, a amené un retour à une plus stricte intégration dans la fédération. Toutefois les choix économiques et les relations internationales sont empreints d'une vaste autonomie, et une politique d'encouragements envers les PME et les partenariats avec les entreprises étrangères est fortement en hausse, malgré la crise.

    Mintimer Chaïmiev fut le président de la république du Tatarstan du 12 juin 1991 au 25 mars 2010 date à laquelle Roustam Minnikhanov lui a succédé[3]. Farid Moukhamedchine est le président de l'assemblée législative (Gossovet) du Tatarstan depuis le 27 mai 1998.

    https://www.monde-diplomatique.fr/1992/05/MALASHENKO/44396 Isabelle Mandraud, « En Russie, le Tatarstan rentre dans le rang », sur Le Monde, 3 octobre 2017 (consulté le 3 mai 2019). « Tatarstan: le nouveau président Minnikhanov prête serment », RIA Novosti, 25 mars 2010 (consulté le 31 mars 2010)
    Lire moins

Où pouvez-vous dormir près de Tatarstan ?

Booking.com
481.129 visites au total, 9.173 Points d'interêts, 404 Destinations, 221 visites aujourd'hui.