Contexte de Slovaquie

La Slovaquie, en forme longue la République slovaque (en slovaque : Slovensko et Slovenská republika), est un pays situé en Europe centrale, au cœur de l'Europe continentale. Elle est membre de l' Union européenne depuis 2004. Ses pays frontaliers sont la Pologne au nord, l'Ukraine à l'est, la Hongrie au sud, l'Autriche à l'ouest et la Tchéquie à l'ouest-nord-ouest. Cœur de la Grande-Moravie, la Slovaquie fit partie du royaume de Hongrie à partir du XIe siècle. Du au , puis du au

La Slovaquie, en forme longue la République slovaque (en slovaque : Slovensko et Slovenská republika), est un pays situé en Europe centrale, au cœur de l'Europe continentale. Elle est membre de l' Union européenne depuis 2004. Ses pays frontaliers sont la Pologne au nord, l'Ukraine à l'est, la Hongrie au sud, l'Autriche à l'ouest et la Tchéquie à l'ouest-nord-ouest. Cœur de la Grande-Moravie, la Slovaquie fit partie du royaume de Hongrie à partir du XIe siècle. Du au , puis du au , elle a, avec la Tchéquie, fait partie de la Tchécoslovaquie,. De 1939 à 1945 fut constituée, à partir des décombres de la Tchécoslovaquie, une République slovaque (à moitié démembrée par la Hongrie) au Troisième Reich.

La Slovaquie est membre de nombreuses organisations internationales, telles que l'ONU, l'OTAN, l'OMC, l'OCDE ou encore le V4, et fait partie de la zone euro.

Plus à propos Slovaquie

Informations de base
  • Devise Couronne slovaque
  • Nom natif Slovensko
  • Indicatif d'appel +421
  • Domaine Internet .sk
  • Mains voltage 230V/50Hz
  • Democracy index 6.97
Population, Area & Driving side
  • Population 5449270
  • Zone 49035
  • Côté conduite right
Historique
  • Avant le XIe siècle

    Slavisé au Ve siècle[1],[2], le territoire slovaque constituait le cœur de la Grande-Moravie[3] et, à partir du XIe siècle, une partie du Royaume de Hongrie[4],[5] (bien qu'il fût temporairement occupé par la Pologne au XIe siècle[6]). La Slovaquie tiendrait son nom des Slaves (slovanský) et des Valaques.

    ...Lire la suite
    Avant le XIe siècle

    Slavisé au Ve siècle[1],[2], le territoire slovaque constituait le cœur de la Grande-Moravie[3] et, à partir du XIe siècle, une partie du Royaume de Hongrie[4],[5] (bien qu'il fût temporairement occupé par la Pologne au XIe siècle[6]). La Slovaquie tiendrait son nom des Slaves (slovanský) et des Valaques.

    Possession hongroise / austro-hongroise
     
    Le Kriváň, mont symbole de l'identité slovaque, aujourd'hui présent sur les pièces de 1, 2 et 5 centimes de l'euro slovaque[7].

    Après la mort du roi de Hongrie Louis II Jagellon à la bataille de Mohács (1526), son beau-frère Ferdinand Ier de Habsbourg est choisi à la fois comme roi de Hongrie[8] par la diète de Pozsony/Pressburg/Prešporok (Presbourg, actuelle Bratislava) et comme roi de Bohême par celle de Prague. La dynastie règnera dès lors jusqu'en 1918.

    À la suite de la prise de Buda en 1541 par les Ottomans, et l'occupation de la Hongrie (sauf la Haute-Hongrie et ses riches mines d'argent), Pozsony/Pressburg/Prešporok devient la capitale de la Hongrie royale et la ville de couronnement de la couronne de Hongrie[9].

    Au XVIIIe siècle, sous l'influence du panslavisme et face au processus de magyarisation, un nationalisme slovaque voit le jour[10]. En 1847, une version codifiée du slovaque par Ľudovít Štúr[10] est acceptée par catholiques et luthériens[11] (une version codifiée par Anton Bernolák[10] au XVIIIe siècle n'étant acceptée que par les catholiques, les protestants utilisant jusqu'alors une version slovacicisée du tchèque[11]), ces notions panslaviques continueront d'être soutenues par certains intellectuels, tels que Ján Kollár même après 1847[11].

    À la suite du Printemps des peuples, lors duquel les Slovaques s'opposèrent à la noblesse hongroise qui possédait la quasi-totalité des terres[12], le mouvement d'émancipation slovaque continue à se développer, avec la création de l'association culturelle Matica slovenská en 1863[13] et du Parti national slovaque en 1871[14]. Néanmoins, lors de la création de l'Autriche-Hongrie en 1867, le contrôle de la noblesse hongroise sur la Slovaquie s'accroît, ces institutions furent fermées[15] et le processus de magyarisation se renforça[16].

    En tant que partie de la Tchécoslovaquie

    À la suite du traité de Saint-Germain-en-Laye de 1919 et du traité de Trianon de 1920 mettant fin à la Première Guerre mondiale, la Slovaquie, les pays tchèques (Bohême, Moravie, Silésie tchèque), et jusqu'en 1939 la Ruthénie[17] ont constitué de novembre 1918[18] au 31 décembre 1992[19] la Tchécoslovaquie. Cette union politique, prônée à Versailles[20], accordée par le traité de Saint-Germain-en-Laye, démantelée par l'Allemagne nazie et reconstituée en 1945[17] est partiellement artificielle : les pays tchèques, l'ancien Royaume de Bohême (possession autrichienne), située en Cisleithanie, formaient un pays plus développé et industrialisé avec une population largement déchristianisée, tandis que la Slovaquie, ancienne possession hongroise située en Transleithanie, était plus rurale et profondément catholique[21], bien que les deux langues fussent très similaires (et comprises mutuellement, phénomène conforté à partir des années 1950 par une première chaîne de télévision d'État bilingue)[22].

     
    Pièce slovaque datant de la Seconde Guerre mondiale à l'effigie de Jozef Tiso.

    L'autonomie slovaque et ruthène reste longtemps un rêve[23],[24], exception faite des années 1938 - 1939, quand les Slovaques profitent du chaos consécutif aux accords de Munich[23] pour proclamer l'autonomie du pays[25],[26].

    En effet, en 1939, un État indépendant (République Slovaque) dirigé par Jozef Tiso est créé[26] à la suite de la pression de la part de Hitler qui menace de donner la Slovaquie aux Hongrois. Cet État sera largement inféodé au Troisième Reich.

    Indépendance

    Le pays redevient indépendant au 1er janvier 1993[19], trois ans après la « Révolution de Velours » de 1989 qui mit fin au régime communiste[27] imposé par le « coup de Prague » de février 1948[28], le fédéralisme prôné par le « Printemps de Prague » de 1968 ayant été interrompu brutalement en août de cette année par l'Union soviétique et ses alliés[24],[29]. Depuis l'indépendance, le pays a poursuivi une politique d'intégration du pays dans les institutions internationales[30]; la Slovaquie fait partie de l'OTAN depuis le 29 mars 2004[31], et de l'Union européenne depuis le 1er mai 2004. En 2005, le pays fut élu pour la première fois au Conseil de sécurité des Nations unies[32]. L'euro est sa monnaie depuis le 1er janvier 2009[33],[34].

    « Ve siècle : Invasions slaves » « La Slovaquie en quelques dates - Ambassade de France en Slovaquie »(Archive.org • Wikiwix • Archive.is • Google • Que faire ?) (consulté le 25 mars 2013), consulté le 4 décembre 2009 « 300-500 : Les premiers Slaves s’installent sur le territoire de l’actuelle Slovaquie »Histoire de la Slovaquie, quelques dates - Association des originaires et amis des pays tchèques et slovaque consulté le 4 décembre 2009 (en) Heart of Europe: A comprehensive guide to Slovakia|History of Slovakia: The Great Moravian Empire « 1018: La Slovaquie passe sous domination magyare (jusqu’au XXe siècle) » « La Slovaquie en quelques dates - Ambassade de France en Slovaquie »(Archive.org • Wikiwix • Archive.is • Google • Que faire ?) (consulté le 25 mars 2013), consulté le 4 décembre 2009 « 1000 : Le premier roi de Hongrie Étienne Ier est couronné par le pape. Après sa mort, il est canonisé comme saint Étienne. À cette époque l’empire hongrois s’étendait sur les territoires de la Hongrie, de la Slovaquie, de la Croatie, de la Slovénie et une partie de la Roumanie et de l’Ukraine » Histoire de la Slovaquie, quelques dates - Association des originaires et amis des pays tchèques et slovaque consulté le 4 décembre 2009 (en) « Stephen was crowned the first Hungarian king in 1000 and Hungary became an independent church province. Shortly after Stephen's coronation the Polish king Boleslaw the Great overpowered the territory of Slovakia and entrusted it to the administration of Michael's son Ladislas. This lasted even after Boleslaw's death, until 1029, when Stephen I took advantage of the Poles' weakening influence and took Slovakia for himself. » (« Étienne fut couronné premier roi de Hongrie en l'an 1000 et la Hongrie une province indépendante de l'Église. Peu après le couronnement d'Étienne, le roi de Pologne Boleslas le Grand vainc la Slovaquie et place Ladislas, fils de Michel, responsable du territoire. Ceci continua jusqu'après la mort de Boleslas, jusqu'en 1029, quand saint Étienne tira avantage de l'affaiblissement de l'influence des Polonais et reprit le contrôle de la Slovaquie. ») : The Visegrad Group: the Czech Republic, Hungary, Poland and Slovakia - Brief History of Slovakia, consulté le 6 janvier 2010 (sk) Banque Nationale Slovaque : Les pièces slovaques, consulté le 6 janvier 2010 Atlas des peuples d'Europe centrale, André et Jean Sellier, Éditions La Découverte, 1991, p. 120. « 1740-1780 : Règne de la reine Marie-Thérèse couronnée à Bratislava » Histoire de la Slovaquie, quelques dates - Association des originaires et amis des pays tchèques et slovaque consulté le 5 décembre 2009 ↑ a b et c « Au XIXe siècle abolition du servage, développement industriel, mines (75 % de la production hongroise) et début de la renaissance culturelle et nationale slovaque en réaction contre la domination hongroise ; codification de la langue slovaque (Anton Bernolák puis Ľudovít Štúr) » « La Slovaquie en quelques dates - Ambassade de France en Slovaquie »(Archive.org • Wikiwix • Archive.is • Google • Que faire ?) (consulté le 25 mars 2013), consulté le 4 décembre 2009 ↑ a b et c (en) Robert William Seton-Watson, A History of the Czechs and Slovaks, Hamden (Connecticut), Archon Books, 1965, 413 p., p. 261: The Slovaks under Hungarian Rule: Štúr, Hurban and Hodža. « 1848 : Echec des mouvements anti-hongrois et anti-Habsbourg ; germanisation » « La Slovaquie en quelques dates - Ambassade de France en Slovaquie »(Archive.org • Wikiwix • Archive.is • Google • Que faire ?) (consulté le 25 mars 2013), consulté le 4 décembre 2009 « 1863: Fondation de Matica Slovenska pour l’enseignement et la culture slovaque » « La Slovaquie en quelques dates - Ambassade de France en Slovaquie »(Archive.org • Wikiwix • Archive.is • Google • Que faire ?) (consulté le 25 mars 2013), consulté le 4 décembre 2009 (en) « The Slovak National Party was established in 1871 on the basis of the Memorandum of the Slovak Nation. » (« Le Parti national slovaque fut établi en 1871 sur les bases du Mémorandum de la Nation Slovaque. ») : The Visegrad Group: the Czech Republic, Hungary, Poland and Slovakia - Brief History of Slovakia, consulté le 6 janvier 2010 (en) The realisation of this state doctrine resulted in steps taken by the ruling power which led to the abolition of Matica slovenská and the Slovak gymnazia in 1874-1875. Slovaks were left without opportunities for higher education in their mother tongue and an institution whose mission was to promote cultural activity, education and scientific learning. La réalisation de cette doctrine d'état résultant en l'abolition de Matica slovenská et des lycées slovaques en 1874-1875. Les slovaques se retrouvèrent sans opportunités d'éducation supérieure dans leur langue maternelle et sans institution qui avait pour mission de promouvoir l'activité culturelle, éducative et scientifique ») : The Visegrad Group: the Czech Republic, Hungary, Poland and Slovakia - Brief History of Slovakia, consulté le 6 janvier 2010 « 1867: "Double Monarchie" ; magyarisation brutale de la Slovaquie (jusqu’en 1914) » « La Slovaquie en quelques dates - Ambassade de France en Slovaquie »(Archive.org • Wikiwix • Archive.is • Google • Que faire ?) (consulté le 25 mars 2013), consulté le 4 décembre 2009 ↑ a et b « 1945: Libération par les troupes soviétiques et effondrement de l’État slovaque - reconstitution de la Tchécoslovaquie, amputée de la Transcarpathie » « La Slovaquie en quelques dates - Ambassade de France en Slovaquie »(Archive.org • Wikiwix • Archive.is • Google • Que faire ?) (consulté le 25 mars 2013), consulté le 4 décembre 2009 Erreur de référence : Balise <ref> incorrecte : aucun texte n’a été fourni pour les références nommées ambfr18 ↑ a et b « 1993 : 1er janvier, indépendance de la République Slovaque » Histoire de la Slovaquie, quelques dates - Association des originaires et amis des pays tchèques et slovaque consulté le 4 décembre 2009 (en) Ladislav Deák (trad. du slovaque), Trianon : Illusions and Reality, Bratislava, Porozumenie, 1995, 32 p. (ISBN 80-967427-2-8), p. 6-7 : The act of signing the peace with Hungary was only a symbolic ceremonial act, since the Entente powers has already recognized Czecho-Slovakia as an allied state almost two years before. The peace conference had already decided about frontiers, and from the end of 1918, the territory of Slovakia was already part of the Czecho-Slovak state. Only the signature of Hungary was lacking to give confirmation in international law to the dissolution of the old Kingdom of Hungary.. (en) « The new state consisted of three politically, economically and culturally unequally developed territorial units. » (« Le nouvel État consistait de trois territoires au développement politique, économique et culturel inégal. ») : The Visegrad Group: the Czech Republic, Hungary, Poland and Slovakia - Brief History of Slovakia, consulté le 6 janvier 2010 Erreur de référence : Balise <ref> incorrecte : aucun texte n’a été fourni pour les références nommées UlavalSlovaquie ↑ a et b « 1938 : à la suite des accords de Munich et de la déception de la non-application de l’accord de Pittsburgh par les Tchèques, les Slovaques créent un gouvernement autonome » « La Slovaquie en quelques dates - Ambassade de France en Slovaquie »(Archive.org • Wikiwix • Archive.is • Google • Que faire ?) (consulté le 25 mars 2013), consulté le 4 décembre 2009 ↑ a et b « 1948-1968: Les dirigeants communistes de la Tchécoslovaquie refusent l’autonomie aux Slovaques » « La Slovaquie en quelques dates - Ambassade de France en Slovaquie »(Archive.org • Wikiwix • Archive.is • Google • Que faire ?) (consulté le 25 mars 2013), consulté le 5 décembre 2009 « 15 mars 1939: "Indépendance" de la république slovaque ; la Hongrie annexe la Slovaquie méridionale. » « « La Slovaquie en quelques dates » - Ambassade de France en Slovaquie »(Archive.org • Wikiwix • Archive.is • Google • Que faire ?) (consulté le 25 mars 2013), consulté le 4 décembre 2009 ↑ a et b « 1939 : Occupation par l’armée allemande de la région des Sudètes (territoire tchèque). Un État indépendant slovaque dirigé par Jozef Tiso est créé à la suite de la pression faite par Hitler qui menace de livrer la Slovaquie à la Hongrie » Histoire de la Slovaquie, quelques dates - Association des originaires et amis des pays tchèques et slovaque consulté le 4 décembre 2009 « 1989 : novembre, amorcée par des groupes d’étudiants à Bratislava le 16 novembre et à Prague le 17 novembre, la "Révolution de Velours" met fin au pouvoir des communistes » Histoire de la Slovaquie, quelques dates - Association des Originaires et amis des pays Tchèques et Slovaque consulté le 4 décembre 2009 « 1948 : février, les communistes prennent le pouvoir et Klement Gottwald instaure un régime quasi stalinien, c’est le Coup de Prague » Histoire de la Slovaquie, quelques dates - Association des Originaires et amis des pays Tchèques et Slovaque consulté le 5 décembre 2009 « 1968: Invasion des troupes du Pacte de Varsovie » « La Slovaquie en quelques dates - Ambassade de France en Slovaquie »(Archive.org • Wikiwix • Archive.is • Google • Que faire ?) (consulté le 25 mars 2013), consulté le 4 décembre 2009 Erreur de référence : Balise <ref> incorrecte : aucun texte n’a été fourni pour les références nommées sacrorgint « Le 29 mars 2004: La Slovaquie entre dans l’OTAN. » « La Slovaquie en quelques dates - Ambassade de France en Slovaquie »(Archive.org • Wikiwix • Archive.is • Google • Que faire ?) (consulté le 25 mars 2013), consulté le 5 décembre 2009 « Le 10 octobre 2005 : la Slovaquie a été élue membre non permanent du Conseil de sécurité de l’ONU (mandat pour 2 ans) » « La Slovaquie en quelques dates - Ambassade de France en Slovaquie »(Archive.org • Wikiwix • Archive.is • Google • Que faire ?) (consulté le 25 mars 2013), consulté le 4 décembre 2009 Erreur de référence : Balise <ref> incorrecte : aucun texte n’a été fourni pour les références nommées frdiplmonnaie « 2009 : La Slovaquie adopte l’Euro, devise de l’Union européenne » Histoire de la Slovaquie, quelques dates - Association des Originaires et amis des pays Tchèques et Slovaque consulté le 4 décembre 2009
    Lire moins

Guide de conversation

Bonjour
Ahoj
Monde
Svet
Bonjour le monde
Ahoj svet
Merci
Ďakujem
Au revoir
Zbohom
Oui
Áno
Non
Nie
Comment vas-tu?
Ako sa máš?
Bien, merci
Dobre, ďakujem
Combien ça coûte?
Koľko to stojí?
Zéro
nula
Une
Jeden

Où pouvez-vous dormir près de Slovaquie ?

Booking.com
479.374 visites au total, 9.173 Points d'interêts, 404 Destinations, 97 visites aujourd'hui.