Chimborazo (volcan)

Le Chimborazo est un volcan d’Équateur culminant à 6 263 m d’altitude et situé près de Riobamba, à environ 180 km au sud de Quito. C’est le sommet le plus haut des Andes équatoriennes, qui domine une région de 50 000 km2, sa base faisant 20 km de diamètre.

Il est surnommé Taita Chimborazo, c’est-à-dire Papa Chimborazo, la mère associée étant Mama Tungurahua.

 Alexander von Humboldt et Aimé Bonpland au pied du Chimborazo par Friedrich Georg Weitsch (1806). The Heart of the Andes de Frederic Edwin Church (1859, Metropolitan Museum of Art).

Charles Marie de La Condamine conduit la première reconnaissance en 1736, durant une campagne pour mesurer la longueur d'un arc de méridien d'un degré à proximité de l'équateur. Il atteint l'altitude de 4 755 mètres[1]. Le 23 juin 1802[2], le géographe scientifique allemand Alexander von Humboldt et le botaniste français Aimé Bonpland accompagnés d’un porteur et de Carlos Montufar, tentèrent de gravir ce volcan, qui était alors considéré comme le plus haut sommet du monde[3]. Mais ils durent rebrousser chemin à 5 920 m en raison d’une blessure au pied d’Humboldt et des conditions extrêmes qui épuisèrent le groupe[3]. Les deux scientifiques eurent le temps de mesurer l’altitude et la composition de l'air[3]. Simón Bolívar tenta l'ascension en 1822 suivi de Jean-Baptiste Boussingault en 1831[1]. C’est donc à Edward Whymper et aux frères Louis et Jean-Antoine Carrel que revint en 1880 l’honneur d’être les premiers occidentaux à atteindre le sommet. Beaucoup de personnes doutaient de cet exploit et Whymper gravit une nouvelle fois le Chimborazo la même année, en compagnie des Équatoriens David Beltrán et Francisco Campaña.

Sa dernière éruption date d'environ 550 (avec une marge d'erreur de plus ou moins 150 ans)[4]. De nos jours, il est considéré comme représentant un risque minime d’éruption.

↑ a et b Sylvain Jouty et Hubert Odier, Dictionnaire de la montagne, Paris, Place des éditeurs, 2009, 883 p. (ISBN 978-2-258-08220-5, lire en ligne), Chimborazo « Alexander von Humboldt » sur le site de l'Association franco-équatorienne Ñuca-LLacta, Terre des Volcans ↑ a b et c Philippe Foucault, Le Pêcheur d'Orchidées - Aimé Bonpland (1773-1858), Seghers, 1990, p. 140-141 Erreur de référence : Balise <ref> incorrecte : aucun texte n’a été fourni pour les références nommées volcano.si.edu
Photographies by:
Statistics: Position
962
Statistics: Rank
116394

Ajouter un commentaire

Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.

Sécurité
672351984Cliquez/appuyez sur cette séquence : 2467

Google street view

Où pouvez-vous dormir près de Chimborazo (volcan) ?

Booking.com
483.646 visites au total, 9.176 Points d'interêts, 404 Destinations, 241 visites aujourd'hui.