Bosco Verticale

Bosco Verticale

Le « bosco verticale » (littéralement « bois vertical » en français) est un complexe architectural conçu et porté par Stefano Boeri avec l'aide d'horticulteurs et de botanistes. Constitué de deux tours d'habitations hautes respectivement de 76 mètres et de 110 mètres, il répond à un projet de renouvellement urbain du quartier milanais de Porta Nuova à Milan, en Italie.

Ces deux tours expérimentent de nouvelles formes d'intégration écopaysagère du bâti, et d'intégration de la biodiversité dans le bâti. Inaugurées en 2014, elles contiennent de nombreux arbres, arbustes et plantes vivaces répartis en façade sur les différents niveaux. Ce projet de reforestation verticale a pour objectifs d'augmenter la biodiversité, de réduire l'expansion urbaine et de contribuer à la régulation du microclimat.

Souvent décrit par les architectes et les médias comme une « forêt verticale » et cité comme un exemple d'écodesign urbain, le...Lire la suite

Le « bosco verticale » (littéralement « bois vertical » en français) est un complexe architectural conçu et porté par Stefano Boeri avec l'aide d'horticulteurs et de botanistes. Constitué de deux tours d'habitations hautes respectivement de 76 mètres et de 110 mètres, il répond à un projet de renouvellement urbain du quartier milanais de Porta Nuova à Milan, en Italie.

Ces deux tours expérimentent de nouvelles formes d'intégration écopaysagère du bâti, et d'intégration de la biodiversité dans le bâti. Inaugurées en 2014, elles contiennent de nombreux arbres, arbustes et plantes vivaces répartis en façade sur les différents niveaux. Ce projet de reforestation verticale a pour objectifs d'augmenter la biodiversité, de réduire l'expansion urbaine et de contribuer à la régulation du microclimat.

Souvent décrit par les architectes et les médias comme une « forêt verticale » et cité comme un exemple d'écodesign urbain, le Bosco verticale a reçu de nombreux prix, notamment l'International Highrise Award en 2014, et a été reconnu par le Council on Tall Buildings and Urban Habitat comme « le gratte-ciel le plus beau et le plus innovant au monde » en 2015.

Au total, le complexe compte 131 appartements, dont le prix varie de 10 000 à 18 000  le mètre carré en fonction de la hauteur.

 
Stefano Boeri, né en 1956, architecte et éditeur, auteur principal du projet (ici à la Generali Expo 2015)

Stefano Boeri dit avoir eu l'idée de réaliser une tour couverte d'arbres alors qu'il visitait Dubaï, en réaction à la vogue de tours entièrement couvertes de verre ou de métal qui reflètent la lumière solaire et ont pour effet d'augmenter la chaleur au sol. Il s'inspirait aussi du récit d'Italo Calvino, Le Baron perché, dans lequel un jeune aristocrate décide de grimper dans un arbre et de ne plus en descendre[1].

La construction a commencé fin 2009 avec un total d'environ 6 000 travailleurs intervenus sur site[2]. De mi-2010 au début de 2011 la construction n'a progressé que lentement (seulement cinq étages de tour étaient construits alors que le noyau passait à sept étages). Au premier trimestre de 2012, la structure porteuse des bâtiments était achevée et l'un des bâtiments a été provisoirement utilisé comme une galerie d'art, ouvert au public pour une exposition lors de la semaine du Milan Fashion Week [3].

L'installation des plantes s'est faite progressivement à partir du 13 juin 2012.

Les deux tours ont été inaugurées en octobre 2014.

Ispirazioni bosco verticale Stella, Armando (8 December 2012). "Una piazza e un parco per Gae Aulenti e Anna Politkovskaja". Corriere della Sera. consulté 2013-03-01 Sclaunich, Greta (2012) Giardini Pensili da € 50, non Lusso che diventa popolare ; Corriere della Sera du 11 avril 2012, consulté 2013-03-01
Photographies by:
Statistics: Position (field_position)
963
Statistics: Rank (field_order)
1449

Ajouter un commentaire

Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.

Sécurité
396187425Cliquez/appuyez sur cette séquence : 3193

Google street view