Kościół archiprezbiterialny Wniebowzięcia Najświętszej Marii Panny w Krakowie

( Basilique Sainte-Marie de Cracovie )

La basilique Sainte-Marie de Cracovie ou basilique Notre-Dame de Cracovie (polonais : Kościół Mariacki ou Kościół archiprezbiterialny pw. Wniebowzięcia Najświętszej Marii Panny, littéralement Basilique de l'Assomption-de-la-Bienheureuse-Vierge-Marie), est une imposante église de style gothique avec des éléments Renaissance qui se dresse sur un angle de la Place du Marché à Cracovie, l'ancienne capitale de Pologne. Emblème de la ville orné de deux tours massives et asymétriques, la basilique est dédiée à l'Assomption de la Vierge.

Elle est particulièrement réputée pour son monumental retable de bois réalisé en 1477-1489 par l'Allemand Veit Stoss (polonisé en Wit Stwosz) et pour son appel de la trompette - Hejnał - qui retentit à chaque heure depuis la plus haute tour. Diffusé depuis 1928 à la radio nationale, il marque le milieu de la journée pour tout le pays.

...Lire la suite

La basilique Sainte-Marie de Cracovie ou basilique Notre-Dame de Cracovie (polonais : Kościół Mariacki ou Kościół archiprezbiterialny pw. Wniebowzięcia Najświętszej Marii Panny, littéralement Basilique de l'Assomption-de-la-Bienheureuse-Vierge-Marie), est une imposante église de style gothique avec des éléments Renaissance qui se dresse sur un angle de la Place du Marché à Cracovie, l'ancienne capitale de Pologne. Emblème de la ville orné de deux tours massives et asymétriques, la basilique est dédiée à l'Assomption de la Vierge.

Elle est particulièrement réputée pour son monumental retable de bois réalisé en 1477-1489 par l'Allemand Veit Stoss (polonisé en Wit Stwosz) et pour son appel de la trompette - Hejnał - qui retentit à chaque heure depuis la plus haute tour. Diffusé depuis 1928 à la radio nationale, il marque le milieu de la journée pour tout le pays.

La basilique Sainte-Marie de Cracovie fut construite sur les fondations d’une ancienne église romane détruite en 1220 lors d’invasions tatares. La construction commença au XIIIe siècle et le nouvel édifice fut consacré vers 1320. Au cours des siècles suivants, le corps et comme l'intérieur du bâtiment subirent des changements[1].

La partie principale de l'église actuelle date du XIVe siècle. Orientée vers l'Est, comme il est de tradition, l'église conserve sa position d'origine, désaxée par rapport à la forme octogonale de la place sur laquelle elle se trouve, qui fut dessinée plus tard[2]. Les vitraux médiévaux de cette époque survécurent dans trois fenêtres, d'autres furent réalisé au XIXe siècle par, entre autres, Stanisław Wyspiański et Józef Mehoffer.

Les deux tours carrées de la façade furent achevées dans les années 1400-1406. La tour nord fut surélevée et adaptée pour servir de tour de guet de la ville, coiffée d'un casque polygonal gothique pointu en 1478 et ornée par la couronne mariale dorée en 1666. Du haut de cette tour de 81 mètres, un héraut sonne du clairon toutes les heures vers les quatre points cardinaux du monde. Cracovie est la seule ville au monde où la tradition médiévale de jouer l'appel du clairon est entretenue jusqu'à nos jours. Depuis 1928, cet air ancien - hejnał - est également transmis en direct dans tout le pays par la première chaîne de la radio publique pour marquer midi [2],[3].

La tour plus basse (69 mètres) coiffée au XVIe siècle d'une coupole de style Renaissance abrite cinq cloches. La plus ancienne est la cloche des bourgeois offerte par les habitants de la ville lors de la consécration de l'église en 1320, puis vient Tenebrat offert par le roi Ladislas II Jagellon vers 1388, Misjonał (1387) et Półzygmunt, qui est aussi la plus grande de toutes, offerte par la noblesse en 1438. La toute récente cloche saint Joseph a été fondue en 2019 à l'occasion du 700e anniversaire de la basilique[4].

 Intérieur de la basilique.

Au XVIIIe siècle, l'intérieur de l'église s'adapta à la mode baroque. Elle se dota alors d'un porche dont la forme architecturale polygonale couronnée d'une tourelle ajourée imite la chapelle du Saint-Sépulcre de Jérusalem. La porte en bois du porche, décorée de têtes sculptées de prophètes, apôtres et saints polonais, fut réalisée en 1929.

Le cimetière de l'église fut liquidé en 1795 et certaines épitaphes du cimetière furent alors incrustées dans les murs de l'église. La place ainsi dégagée est connue sous le nom de la place Sainte-Marie.

L'église fut entièrement restaurée à la fin du XIXe siècle, sous la direction de Tadeusz Stryjeński. C'est de cette époque que datent les peintures de la voûte imitant le ciel étoilé et les motifs ornementaux et héraldiques des murs. Elles furent conçues par Jan Matejko, en collaboration avec Stanisław Wyspiański et Józef Mehoffer.

On peut y voir une plaque commémorative en l'honneur de Jean-Paul II qui fut archevêque de la ville avant de devenir pape.

« History of the Basilica », sur le site de la basilique - mariacki.com ↑ a et b Erreur de référence : Balise <ref> incorrecte : aucun texte n’a été fourni pour les références nommées Livre d'or (fr)p.21 du Livre d'or de Cracovie, Grzegorz Rudziński (Éditions Bonechi-Galaktyka, 2012). « St. Mary’s bells », sur le site de l'église - mariacki.com
Photographies by:
Monika Towiańska - CC BY-SA 4.0
Statistics: Position
3764
Statistics: Rank
30315

Ajouter un commentaire

CAPTCHA
Sécurité
365142879Cliquez/appuyez sur cette séquence : 9641
Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.

Google street view

Où pouvez-vous dormir près de Basilique Sainte-Marie de Cracovie ?

Booking.com
517.320 visites au total, 9.229 Points d'interêts, 405 Destinations, 58 visites aujourd'hui.