Pedraforca

( Massif du Pedraforca )

Le massif du Pedraforca, ou simplement Pedraforca, est un massif de montagne de la chaîne des Pyrénées dans les provinces de Lérida et Barcelone, en Catalogne, en Espagne. Il mesure 5,6 km de long pour 5,6 km de large, et culmine au Pollegó Superior à 2 506 mètres. À cause de la nature sédimentaire de ses roches et de sa position avancée par rapport à la zone centrale des Pyrénées, le massif du Pedraforca fait partie du contrefort pré-pyrénéen. Géologiquement parlant, le massif se situe dans la zone sud-pyrénéenne.

Le Pedraforca est une montagne emblématique de la Catalogne : il a une forme très particulière, formée par deux crêtes parallèles reliées au milieu par un col, l'Enforcadura (2 356 m). Sur la première crête, le Pollegó Superior a une altitude de 2 506 m (a...Lire la suite

Le massif du Pedraforca, ou simplement Pedraforca, est un massif de montagne de la chaîne des Pyrénées dans les provinces de Lérida et Barcelone, en Catalogne, en Espagne. Il mesure 5,6 km de long pour 5,6 km de large, et culmine au Pollegó Superior à 2 506 mètres. À cause de la nature sédimentaire de ses roches et de sa position avancée par rapport à la zone centrale des Pyrénées, le massif du Pedraforca fait partie du contrefort pré-pyrénéen. Géologiquement parlant, le massif se situe dans la zone sud-pyrénéenne.

Le Pedraforca est une montagne emblématique de la Catalogne : il a une forme très particulière, formée par deux crêtes parallèles reliées au milieu par un col, l'Enforcadura (2 356 m). Sur la première crête, le Pollegó Superior a une altitude de 2 506 m (avec un sommet secondaire, le Calderer, de 2 497 m), et sur la deuxième crête le Pollegó Inferior atteint 2 445 m. La singularité de sa forme, sa base ronde, et le fait qu'il soit isolé des autres chaînes de montagnes environnantes, a fait de ce massif l'un des plus célèbres du territoire catalan, déclaré « lieu naturel d'intérêt national ».

L'ensemble du massif de Pedraforca fait partie du parc naturel de Cadí-Moixeró. Les villes environnantes sont Gósol à l'ouest et Saldes à l'est, dans la comarque de Berguedà de la province de Barcelone.

 Dolmen de Molers datant du Néolithique, commune de Saldes.

On trouve des traces au nord de l'homme de Néandertal (Paléolithique moyen) et de l'homme anatomiquement moderne (Paléolithique supérieur) au nord en Cerdagne. Les premières traces archéologiques certaines dans le massif remontent au Néolithique avec le dolmen de Molers.

Patrimoine  Santa Maria del Castell au village de Saldes.

On dénombre les éléments du patrimoine historique et culturel suivants :

de nombreuses églises d'architecture romane sont disséminées dans la plupart des villages ou dans des endroits cachés du massif : le sanctuaire de Gresolet (Saldes), Santa Maria del Castell (Saldes), Sant Martí (Saldes), Sant Andreu de l'Espà (Saldes), Sant Sebastià del Sull (Saldes), Sant Ponç de Molers (Saldes), Santa Maria del Castell (Gósol), Santa Margarida de Gósol (Gósol) et Santa Eulàlia de Bonner (Gósol)[1],[2] ; fortifications : au cours du Moyen Âge, la région du massif de Pedraforca et ses environs étaient contrôlés par les comtes de Cerdagne, qui utilisaient les châteaux de Saldes et de Gósol pour protéger leurs territoires. Ces fortifications ont été à l'origine des deux villages, mais elles sont actuellement partiellement en ruine[1],[2] ; plusieurs sentiers traditionnels qui traversent la région, notamment les chemins de l'élevage, car dans la région et ses environs il existe d'importantes zones d'alpage. Ces routes conservent des annexes remarquables telles que des murs de pierre, des parcelles, des ponts, des auberges et des cortals[1] ; peinture : Pablo Ruiz Picasso passa l'été 1906 à Gósol, où il transforma son style et devint très productif. Après l'été, Picasso quitta Gósol en traversant la serra del Cadí par le Pas dels Gosolans pour rentrer à Paris, où il développa alors son style cubiste. Le souvenir de sa visite est resté chez les Gosolans, qui disposent d'une salle Picasso avec des reproductions des œuvres peintes par l'artiste dans cette ville[1],[2].Mythes

Beaucoup de légendes circulent autour du Pedraforca, longtemps considéré comme une montagne magique. L'une des légendes dit que dans la nuit de la Saint-Sylvestre (le 31 décembre), les sorcières se réunissent au Pedraforca pour danser et voler avec leur balai[3]. Une autre légende explique pourquoi la montagne a cette caractéristique : une nuit de Saint-Sylvestre, les sorcières ont célébré un Sabbat au sommet de l'ancienne montagne. Les sorcières étaient divisées en deux parties et se battaient entre elles, faisant tellement de bruit que la terre en tremblait. Les habitants de Saldes furent tellement effrayés qu'ils commencèrent à se confier à saint Michel par des prières. Ce dernier les écouta, descendit du ciel avec une épée, et fendit la montagne en deux parties afin de séparer les deux clans de sorcières. De plus, la cime de la vieille montagne fut brisée en millions de morceaux ce qui donna naissance à tous les éboulis du Pedraforca.

↑ a b c et d Erreur de référence : Balise <ref> incorrecte : aucun texte n’a été fourni pour les références nommées ParcCulture ↑ a b et c Erreur de référence : Balise <ref> incorrecte : aucun texte n’a été fourni pour les références nommées Tourisme Erreur de référence : Balise <ref> incorrecte : aucun texte n’a été fourni pour les références nommées Mythes
Photographies by:
Eduard Maluquer - CC BY-SA 2.0
Statistics: Position
2405
Statistics: Rank
52071

Ajouter un commentaire

CAPTCHA
Sécurité
685312497Cliquez/appuyez sur cette séquence : 1377
Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.

Google street view

Où pouvez-vous dormir près de Massif du Pedraforca ?

Booking.com
542.360 visites au total, 9.237 Points d'interêts, 405 Destinations, 110 visites aujourd'hui.