Las Médulas

Las Médulas

Las Médulas est un relief formé de sables rougeâtres et peuplé de châtaigniers et chênes verts situé dans la comarque du Bierzo, dans la Province de León en Espagne. Ce paysage s'est constitué à partir des monts anciens du Medilianum.

Cette région aurifère a été exploitée par les Romains dès le Ier siècle av. J.-C., jusqu'au IIIe siècle. Cet établissement de relativement longue durée transforma profondément le paysage.

Le site de Las Médulas a été classé à la liste du patrimoine mondial de l'UNESCO.

 
Village d'Orellan à Las Médulas.

Las Médulas fut à l'origine une exploitation romaine d'or à ciel ouvert, même si les peuples indigènes préromains avaient déjà exploité le gisement, lavant les boues et les sables. Les Romains commencèrent très probablement à mener des actions dans la zone à l'époque de l'empereur Auguste, qui a dirigé personnellement la majeure partie des opérations de conquête des peuples du nord de la péninsule Ibérique, entre les années 26 av. J.-C. et 19 av. J.-C.

Il faut rappeler la tragédie du mont Medulio (Mons Medulius), où s'est produit l'holocauste des Cantabres et des Astures, qui ont préféré se donner la mort plutôt que de se rendre. Cependant, la localisation du mont Medulio est toujours l'objet de discussions.

Pline l'Ancien, qui pendant sa jeunesse fut administrateur des mines, relate que l'on extrayait 20 000 livres d'or par an, ce qui, en tenant compte des 250 ans de l'exploitation, ferait 5 000 000 livres d'or, c'est-à-dire 1 635 tonnes. Selon les chiffres du professeur et archéologue Antonio García Bellido, le volume de terres remuées aurait atteint les 500 millions de m3, ce qui, avec un rendement aurifère moyen de 3 grammes par tonne de terre, donne un résultat comparable de 1 500 tonnes d'or.

En ce qui concerne le nombre de travailleurs, Pline parle de 60 000 ouvriers affranchis. Des études modernes, basées sur la terre remuée, parlent de 10 000 ou 20 000 hommes, en comptant les fournisseurs, gardiens, etc. Pline commente dans ses écrits la dureté du travail : « il est moins téméraire de chercher des perles et le pourpre au fond de la mer que de chercher de l'or dans ces terres ».

Photographies by:
Rafael Ibáñez Fernández - CC-BY-SA-3.0
Statistics: Position (field_position)
420
Statistics: Rank (field_order)
3195

Ajouter un commentaire

Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.

Sécurité
584279361Cliquez/appuyez sur cette séquence : 7341

Google street view