长江三峡水利枢纽工程

( Barrage des Trois-Gorges )

Le barrage des Trois-Gorges (chinois simplifié : 三峡大坝 ; chinois traditionnel : 三峽大壩 ; pinyin : Sānxiá dàbà) est un barrage sur le Yangzi Jiang, situé dans la province du Hubei, au centre de la Chine. Il a été mis en service par étapes de 2003 à 2012 et a créé une retenue de 600 kilomètres de longueur.

Il s'agit de la plus grande centrale hydroélectrique au monde par sa puissance installée.

 Le barrage en construction - été 2002. Vue en aval du site de construction - 26 juillet 2004. Maquette du barrage des Trois-Gorges.Idée vieille d'un siècle

L'idée de construire un barrage dans les Trois-Gorges est ancienne puisque la première proposition fut élaborée en 1919 avec le plan de développement de l'industrie de Sun Yat-Sen dans le but de faciliter la navigation fluviale sur le Yangtsé et permettre un meilleur usage des ressources de celui-ci. Après la guerre civile, le Guomindang établit en 1932 un comité chargé d'étudier la question et un ingénieur autrichien fut recruté mais la guerre empêcha de nouveau la réalisation du projet. En 1944, un expert venu des États-Unis conseilla de réaliser un nouveau projet, plus ambitieux et préfigurant le barrage actuel. Un contrat offrant la conception du barrage au cabinet de l'expert fut signé en 1946 mais la reprise de la guerre civile amena la suspension du projet[1].

Projet sous la république populaire de Chine

Après la victoire du parti communiste chinois et de nouvelles crues meurtrières comme celle de 1954 qui fit 30 000 morts et 19 millions de sans-abris, Mao Zedong fit relancer le projet en 1958 : le ministère de l'Eau & de l'énergie électrique annonça sur la base de 2 600 rapports que la construction prendrait une vingtaine d'années et pourrait commencer en 1962-1963. Mais le manque de compétences en ingénierie et les carences technologiques retardèrent le projet qui ne fut réactivé qu'à la fin des années 1970 du fait des pénuries en électricité. Le ministère des Eaux approuva officiellement le projet de 1959 et des études de faisabilité furent réalisées par des Canadiens qui le validèrent mais augmentèrent la taille de 10 mètres[1].

Construction

Le Premier ministre chinois Li Peng, ingénieur de formation, pousse à la construction du barrage. La décision finale est prise le 3 avril 1992, par 1 767 voix pour, 177 contre et 664 abstentions par l'Assemblée nationale populaire[réf. nécessaire]. Mais cette adoption avec seulement deux tiers des suffrages, ce qui est rarissime dans les institutions de la république populaire de Chine, traduit les oppositions internes au projet. Les délais sont à la mesure de l'œuvre entreprise. Les travaux sont inaugurés en 1994 par le président Jiang Zemin et le Premier ministre Li Peng. La Chine investit 24,5 milliards de dollars dans ce projet[réf. nécessaire].

Les travaux se déroulent sur trois phases et commencent avec les travaux préparatoires, dont la dérivation du fleuve, jusqu'en 1997. La période suivante, de 1998 à 2003, est consacrée à la construction et à la mise en service des premiers groupes et permet d'atteindre le niveau de 153 m pour la retenue d'eau. Enfin, pendant les cinq dernières années, de 2004 à 2009, sont réalisées les finitions et la mise en eau jusqu'au niveau de 175 m.

Le 18 mai 2006, l'introduction à la bourse de Shanghai des titres de la société China Yangtze Power Co, véhicule en bourse du barrage, s'achève sur une hausse de presque 44 %[2][réf. incomplète].

Le 20 mai suivant, Li Yong'an (directeur général de la société de construction du barrage) annonce aux Chinois que le barrage est bien terminé. Il ne doit être, toutefois, pleinement opérationnel qu'en 2009[3], après l'installation et la mise en marche des 26 turbines servant à la production d'électricité.

Le 2 mars 2009, 2 000 personnes auraient manifesté à Jiangnan en bloquant les voies d'accès et en affrontant la police, cette manifestation étant due à l'indemnité jugée trop basse pour les relogements. Selon les chiffres officiels, plus de 1,4 million de personnes ont dû être évacuées afin de permettre la réalisation du barrage[4].

Le 2 août 2010, la presse annonce que des quantités importantes de déchets s'accumulent dans le barrage, au point que les portes d'écoulement du barrage pourraient s'en trouver obstruées. Cette accumulation est due au fait que certaines localités voisines du lac de retenue ne disposent pas de système de traitement des déchets et que ces derniers sont déversés directement dans le lac[5].

 Carte de l'emplacement du barrage des Trois Gorges, Sandouping, Yichang, de la province du Hubei et des principales villes situées le long du fleuve Yangtsé.
↑ a et b Savoie 2003 « Le barrage des Trois Gorges en Bourse », sur Le Figaro, 19 mai 2006. La Chine en chiffres, rds.ca Barrage des Trois-Gorges : affrontements entre la police et les manifestants, sur batiactu.com AFP, « Des tonnes de déchets menacent le plus grand barrage du monde », sur lapresse.ca, 2 août 2010.
Photographies by:
Statistics: Position
3191
Statistics: Rank
36756

Ajouter un commentaire

CAPTCHA
Sécurité
651783294Cliquez/appuyez sur cette séquence : 2413
Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.

Google street view

Où pouvez-vous dormir près de Barrage des Trois-Gorges ?

Booking.com
523.274 visites au total, 9.230 Points d'interêts, 405 Destinations, 420 visites aujourd'hui.