Parc national de Göreme et sites rupestres de Cappadoce

Göreme Tarihî Millî Parkı

( Parc national de Göreme et sites rupestres de Cappadoce )

Göreme est le nom d'une vallée et d'une localité de Turquie situées dans la province de Nevşehir en Cappadoce. Le bourg a porté différents noms au cours de l'histoire : Κόραμα (« Korama »), Matiana, Maccan et, jusque récemment, Avcilar, nom encore fréquemment usité aujourd'hui. Il comptait en 2007 une population d'environ 2 000 habitants. Il a été récemment rebaptisé Göreme, du nom de la vallée, pour des raisons touristiques.

Dans un paysage modelé par l'érosion, la vallée de Göreme et ses environs abritent des sanctuaires rupestres, témoignages de l'art byzantin de la période post-iconoclaste, ainsi que des habitations, des villages troglodytiques et des villes souterraines, vestiges d'un habitat humain traditionnel dont les débuts remontent au IVe siècle.

À proximité de la petite ville, se trouve le Göreme Milli Parklar, en français « ...Lire la suite

Göreme est le nom d'une vallée et d'une localité de Turquie situées dans la province de Nevşehir en Cappadoce. Le bourg a porté différents noms au cours de l'histoire : Κόραμα (« Korama »), Matiana, Maccan et, jusque récemment, Avcilar, nom encore fréquemment usité aujourd'hui. Il comptait en 2007 une population d'environ 2 000 habitants. Il a été récemment rebaptisé Göreme, du nom de la vallée, pour des raisons touristiques.

Dans un paysage modelé par l'érosion, la vallée de Göreme et ses environs abritent des sanctuaires rupestres, témoignages de l'art byzantin de la période post-iconoclaste, ainsi que des habitations, des villages troglodytiques et des villes souterraines, vestiges d'un habitat humain traditionnel dont les débuts remontent au IVe siècle.

À proximité de la petite ville, se trouve le Göreme Milli Parklar, en français « le Musée de plein air de Göreme ». Situé au cœur des pittoresques vallées de Cappadoce, il révèle l'héritage d'une intense activité monastique entre les Ve et XIIe siècles : une cinquantaine de sanctuaires y célèbrent la vie du Christ en fresques délicates, sur fond de lapis-lazuli. Le parc national de Göreme recouvre l'ensemble des vallées avoisinantes.

À la suite des éruptions des volcans Erciyes dağı, Hasan dağ et Göllü dağ entre le Miocène supérieur et le Pliocène, la lave forma des roches tendres sur la Cappadoce, sur une surface de 20 000 km2. Quelques éruptions eurent encore lieu ultérieurement, notamment en 253 av. J.-C., semble-t-il. Cette roche s'éroda et s'érode toujours de manière assez rapide, mais moins fortement là où des rochers plus durs la protégeaient, formant les actuelles cheminées de fées.

 
Église Sainte-Barbara.

La population tira parti du fait que la roche tendre pouvait facilement être creusée pour y excaver des églises, des monastères ou des habitations. Ces sanctuaires chrétiens contiennent donc maintes œuvres de l'art byzantin de la période post-iconoclaste, en particulier de nombreuses fresques.

Au IVe siècle, de petites communautés anachorètes commencèrent à se former dans la région, sous l'impulsion de Saint Basile de Césarée. Elles creusèrent leurs cellules dans la roche. Durant la période iconoclaste (725-842) la décoration des sanctuaires resta minimale, se limitant à quelques symboles, comme la croix. Après cette période, et jusqu'au XIIIe siècle inclusivement, la plupart des églises furent modifiées et de nouvelles furent réalisées, désormais richement décorées de fresques multicolores. L'essor du site ne fut donc nullement affecté par la conquête de la région par les Turcs Seldjoukides en 1071. Ce n'est qu'au XVIIIe siècle que les derniers ermitages troglodytiques furent complètement abandonnés.

Photographies by:
Statistics: Position (field_position)
520
Statistics: Rank (field_order)
2625

Ajouter un commentaire

Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.

Sécurité
357419682Cliquez/appuyez sur cette séquence : 2556

Google street view