Lago di Braies

( Lac de Braies )

Le lac de Braies (en italien : lago di Braies, en allemand : Pragser Wildsee) est un petit lac alpin situé dans le val de Braies (une vallée latérale du val Pusteria) à 1 496 m d'altitude, dans la municipalité de Braies, à environ 97 kilomètres de Bolzano.

 Le lac de Braies et la Croda del Becco en arrière plan. Les otages Colonel Bogislaw von Bonin (au centre) et Sigismund Payne Best (à droite) immédiatement après la libération, devant l'hôtel Pragser Wildsee le 5 mai 1945. L'hôtel au bord du lac.

L'un des derniers épisodes de la Seconde Guerre mondiale en Italie a eu lieu à l'hôtel sur le lac Braies (Hotel Pragser Wildsee)[1].

Vers la fin du mois d'avril 1945, la SS fit 141 prisonniers au lac de Braies, dont plusieurs illustres : le dernier chancelier autrichien avant l'Anschluss (l'annexion nazie de l' Autriche en 1938), Kurt von Schuschnigg ; le dernier Premier ministre de la Troisième République française, Léon Blum[2] ; le général italien Sante Garibaldi ; le fils du maréchal Pietro Badoglio ; l'ancien Premier ministre hongrois Miklós Kállay ; le commandant en chef de l'armée grecque, le général Alexandros Papagos avec tout son personnel ; le lieutenant soviétique Wassilij Wassiljewitsch (petit-fils du commissaire du peuple aux affaires étrangères de l'URSS, Vjačeslav Michajlovič Molotov) ; Nikolaus von Horthy (fils du régent du royaume de Hongrie, l'amiral Miklós Horthy) ; l'évêque français Clermont-Ferrand, Gabriel Piguet ; l'ancien chef d'état-major allemand et général d'armée, Franz Halder, avec son épouse, ainsi que de nombreux membres de la famille du colonel d'état-major allemand Claus Schenk von Stauffenberg, auteur de l'attaque contre Hitler le 20 juillet 1944 .

Le matin du 4 mai 1945, à 6 h 45, la première patrouille américaine est arrivée au lac de Braies. Le transfert des 137 otages aux alliés a donc eu lieu[3]. Les Allemands de la Wehrmacht sont désarmés et faits prisonniers de guerre. La décision a été prise de laisser les armes au capitaine von Alvensleben et à un autre officier, en tenant compte de leur comportement. Pour les Allemands présents parmi les prisonniers, il a été décidé que ceux qui n'avaient aucun lien avec les nazis auraient pu être libérés après avoir été détenus pendant un certain temps sur l'île de Capri. Tous les autres Allemands ont été arrêtés. Parmi eux figuraient le général Alexander von Falkenhausen, le général d'armée Franz Holder, le prince Philip de Hesse, Hjalmar Schacht, le général Georg Thomas et Fritz Thyssen[1]. L'ancien chancelier autrichien Kurt von Schuschnigg a été libéré avec sa famille et a choisi d'émigrer aux États-Unis.

Après la seconde guerre mondiale

Pour commémorer ces événements, le Zeitgeschichtsarchiv Pragser Wildsee (« Archives de l’histoire contemporaine du lac Braies ») a été créé à l’hôtel du même nom en 2006, qui organise des conventions et des débats et publie une série scientifique toujours sur des thèmes liés à la résistance. au nazisme[4].

La « tragédie de Ponticello de Braies » est un autre événement historique. Sept soldats alpins ont perdu la vie le 7 mars 1970, à la suite d'une avalanche survenue dans la vallée de Braies[5].

↑ a et b Hans-Günter Richardi, Ostaggi delle SS al lago di Braies - la deportazione in Alto Adige di illustri prigionieri dei lager nazisti provenienti da 17 paesi europei, Braies, Archivio di Storia Contemporanea, 2006. (it) « Zeitgeschichtsarchiv Archiv Pragser Wildsee », sur archivpragserwildsee.com (consulté le 15 mai 2019). Lorenzo Baratter, Le Dolomiti del Terzo Reich, Milano, Mursia ed., 2005 (it) « Zeitgeschichtsarchiv Archiv Pragser Wildsee », sur archivpragserwildsee.com (consulté le 15 mai 2019). (it) marcom, « Braies: pellegrinaggio nel ricordo dei sette alpini travolti dalla valanga », sur Associazione Nazionale Alpini (consulté le 15 mai 2019).
Photographies by:
Statistics: Position
1429
Statistics: Rank
85573

Ajouter un commentaire

CAPTCHA
Sécurité
275834961Cliquez/appuyez sur cette séquence : 3375
Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.

Google street view

Où pouvez-vous dormir près de Lac de Braies ?

Booking.com
570.593 visites au total, 9.238 Points d'interêts, 405 Destinations, 2.616 visites aujourd'hui.