Grotte d'Adelsberg

Postojnska jama

( Grotte d'Adelsberg )

La grotte d'Adelsberg, aujourd'hui appelée grotte de Postojna (en slovène : Postojnska jama, en italien : Grotte di Postumia, en allemand : Adelsberger Grotten), est très connue dans la littérature française ; Edouard-Alfred Martel visite la grotte d'Adelsberg dès 1879. Il s'agit d'une cavité karstique anciennement connue et située près de la ville de Postojna, en Carniole-Intérieure, dans le massif du Karst en Slovénie à environ 50 km au sud-ouest de la capitale Ljubljana. Sa taille, son accessibilité et la richesse de ses entrailles font de la grotte la plus grande attraction touristique du pays. C'est dans cette grotte que les premiers spécimens de la plupart des groupes de faune cavernicole ont été découverts.

 
Localisation de la grotte près de la mer Adriatique.

Les premières traces humaines découvertes dans la grotte remontent à la glaciation du Pléistocène[1]. Des restes d'animaux de cette période y ont été aussi découverts. Les grottes d'Adelsberg étaient connues dès la préhistoire et ont servi de refuges aux premiers hommes[1].

 
Représentation des grottes d'Adelsberg en 1885 (Allgemeine Illustrierte Zeitung, S.881).

Dès le XIIIe siècle, les grottes deviennent un lieu de visite; c’est ce qui est attesté par des inscriptions relevées sur les parois, dont la plus ancienne remonte à 1213[2].

 
Carte ancienne des grottes d'Adelsberg.

Les premières descriptions des grottes furent publiées en 1689 dans le Gloria del Ducato di Carniola par Janez Vajkard Valvasor, qui décrivit les grottes non seulement comme les plus grandes du monde, mais aussi comme les plus monstrueuses[1]. François Ier du Saint-Empire demande au mathématicien viennois J. N. Nagel d’explorer les phénomènes naturels en Carniole. Celui-ci réalisera entre autres la topographie de la grotte en 1748[1].

Les cavernes les plus intéressantes ont été découvertes par Luka Čeč en 1818 et depuis sont ouvertes au tourisme, notamment grâce aux efforts d'Alojzij Schaffenrath. En 1872, fait unique au monde, une ligne ferroviaire à voie étroite est construite à l’intérieur des grottes et en 1884, le courant électrique en permet l’illumination[2].

Après 1918, avec l’annexion de la zone par l'Italie, une nouvelle impulsion au tourisme est donnée par Luigi Vittorio Bertarelli, fondateur du Touring Club Italiano, à qui est dédié le tunnel artificiel de 500 m qui rejoint la grotte Noire. La construction de l'entrée monumentale de la grotte date aussi de cette époque.

↑ a b c et d (en) « History of Postojna Cave », Turizem Kras (consulté le 17 juillet 2008) ↑ a et b (en) « 32 Million People Have Visited Postojna Cave », Slovenia Times (consulté le 17 juillet 2008)
Photographies by:
Statistics: Position (field_position)
1604
Statistics: Rank (field_order)
861

Ajouter un commentaire

Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.

Sécurité
384679521Cliquez/appuyez sur cette séquence : 8118

Google street view