Ecce homo (Elias García)

Ecce Homo de Borja

( Ecce homo (Elias García) )

Ecce homo est une peinture murale réalisée par Elías García Martínez à la fin du XIXe siècle ou au début du XXe siècle, dans l'église du Sanctuaire de miséricorde (Santuario de Misericordia) de Borja (Saragosse, Espagne).

L'œuvre, décrite comme de modeste valeur artistique (« Escaso valor » / « little artistic importance »), acquiert une notoriété au niveau mondial quand Cecilia Giménez, une octogénaire du village, entreprend de son propre chef (selon les autorités locales) un travail de restauration en 2012, qui s'avèrera être un ratage complet.

L'œuvre suivant le thème de l'Ecce Homo a été offerte au village par l'artiste qui avait l'habitude d'y passer ses vacances. Le peintre indique sous la toile : « Ceci est le résultat de deux heures de dévotion à la Vierge de la Miséricorde »[1],[2].

François-luc Doyez, « Espagne : la pire restauration de tous les temps ? », Libération, 22 août 2012 (consulté le 24 août 2012) Erreur de référence : Balise <ref> incorrecte : aucun texte n’a été fourni pour les références nommées PaisRecup
Photographies by:
Statistics: Position (field_position)
360
Statistics: Rank (field_order)
3717

Ajouter un commentaire

Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.

Sécurité
136285974Cliquez/appuyez sur cette séquence : 2364

Google street view