Château de la Wartbourg

Wartburg

( Château de la Wartbourg )

Le château de la Wartbourg (en allemand : Wartburg) est situé sur une colline au sud-ouest d'Eisenach en Thuringe, d'où il surplombe la ville.

À l'époque, on appelait ce territoire le grand-duché de Saxe-Weimar-Eisenach. Il aurait été fondé en 1067 par le landgrave Louis II « le Sauteur » (Ludwig der Springer), ainsi nommé car on raconte qu'il fut emprisonné dans une tour, dont il s'échappa en sautant du sommet dans les douves.

Le château, perché sur un éperon rocheux, se présente comme un assemblage de constructions de différentes époques.

En 1999, il a été inscrit sur la liste du patrimoine mondial de l'Unesco comme « monument exceptionnel de la période féodale en Europe centrale […] lié à des valeurs culturelles de signification universelle ».

Sa construction en 1067 doit être replacée dans le cadre de la querelle des Investitures et ses retombées sur toute l'Europe. La faiblesse de l'autorité royale incita nombre de forces particulières à s'approprier des terres et à lutter farouchement pour une prééminence territoriale. C'est ainsi qu'on a assisté à la naissance de structures féodales.

Ce fut le siège de la cour des comtes de Thuringe jusqu'en 1440. Il fut également le centre d'une culture de cour raffinée, comme en témoigne l'histoire d'un concours de Minnesänger (trouvères allemands), le Sängerkrieg, autour de 1207, qui vit s'affronter des participants comme Walther von der Vogelweide, Wolfram von Eschenbach, Albrecht von Halberstadt (de), et bien d'autres. Wagner mit en scène cet épisode dans son opéra Tannhäuser.

Ce fut également une base stratégique importante[1] lors des conflits armés qui opposèrent la Saxe et la Thuringe, alliées, à Henri IV du Saint-Empire.

Sainte Élisabeth de Hongrie vécut à la Wartbourg lorsqu'elle était épouse du comte Louis IV de Thuringe de 1211 à 1228.

De mai 1521 à mars 1522, Martin Luther, alors au ban de l'Empire fut mis à l'abri dans le château par Frédéric le Sage. Ce fut pendant cette période que sous le nom de Junker Jörg (chevalier Georges), il traduisit le Nouveau Testament et une partie de l'Ancien Testament en allemand ; ce Nouveau Testament paru en 1522 puis la Bible de Luther complète parue en 1534 allaient être très largement diffusés en Allemagne et constituer le point de départ d'une révolution culturelle et religieuse en Allemagne et au-delà[2].

En 1817, il fut le siège d'une manifestation (appelée en allemand Wartburgfest) principalement menée par des étudiants allemands. Ces derniers, de sensibilité libérale et nationaliste, protestaient contre les conséquences du congrès de Vienne (1815), déplorant le retour à l'absolutisme plutôt que l'instauration d'un État-nation. À cette époque le duché était dirigé par Charles-Auguste de Saxe-Weimar-Eisenach.

Le château a été rénové plusieurs fois, et plusieurs parties anciennes ont été recouvertes ou transformées par des constructions ultérieures et des additions. De 1952 à 1966, le gouvernement de la République démocratique allemande le restaura comme il était au XVIe siècle, notamment la pièce de Luther avec ses planchers et murs en panneaux de bois originaux.

C'est ainsi que la Wartbourg fut mentionnée lors de son entrée en littérature en 1080. L'évêque et chroniqueur Bruno de Merseburg (Bruno le Saxon) décrivait dans son livre De bello Saxonico le camp militaire d'Henri IV au pied d'« un château nommé Wartberg » (einer Burg namens Wartberg). La tradition raconte qu'à Wartbourg, Luther a été l'objet de toutes les tentations du démon. Dans la pièce où il s'efforçait de traduire le Nouveau Testament, Satan venait ainsi le harceler d'images obscènes pour l'empêcher de travailler. Un soir, excédé, Luther lui jette à la tête l'encrier, qui se brise contre le mur. Des siècles plus tard, les touristes venaient en nombre admirer cette tache, avant que les autorités de la République démocratique allemande ne l'effacent. (Cf. Jean-François Deniau, L'Île Madame, Livre de Poche, p. 154).
Photographies by:
Statistics: Position (field_position)
1715
Statistics: Rank (field_order)
781

Ajouter un commentaire

Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.

Sécurité
286973145Cliquez/appuyez sur cette séquence : 1617

Google street view

Vidéos